Partager :

En ce début de période estivale, Atmo Nouvelle-Aquitaine publie un nouveau bilan de la pollution de l'air. Quel impact a eu le confinement puis le déconfinement sur la qualité de l'air respiré en Nouvelle-Aquitaine ? Comment prendre en compte les enseignements  issus de cette période inédite ? Autant de questions auxquelles répond Rémi Feuillade, directeur délégué Production Exploitation d'Atmo Nouvelle-Aquitaine, dans cette nouvelle vidéo. 

Bilan complet prévu le 16 septembre à l'occasion de la Journée nationale de la qualité de l'air

Pour compléter les bilans publiés régulièrement depuis le début de la crise sanitaire, Atmo Nouvelle-Aquitaine a débuté une étude de l'impact du confinement et des différentes phases de déconfinement sur la qualité de l'air en Nouvelle-Aquitaine. Ses résultats seront publiés le 16 septembre prochain, lors de la Journée nationale de la qualité de l'air (JNQA). Cette étude consistera à :

  • Comparer les concentrations mesurées en dioxyde d'azote (NO2), particules PM10 et PM2,5 et ozone (O3) au niveau des stations de mesure pendant ces différentes phases, avec les concentrations généralement mesurées sur la même période entre 2015 et 2019 ;
  • Etablir à l'échelle de l'agglomération de Bordeaux, des cartes de modélisation de la qualité de l'air lors de la période de confinement et en conditions "normales" de vie ;
  • Exploiter les données satellites afin de déterminer l'impact du confinement sur les concentrations en aérosol au niveau de la région.

Tous les chiffres pour la région et chaque département

Les tableaux suivants récapitulent pour la région et ses principales zones urbaines, lévolution des concentrations moyennes hebdomadaires de polluants dans l'air pendant et après le confinement par comparaison aux normales de saison. Quatre polluants représentatifs ont été sélectionnés : dioxyde d'azote (NO2)particules PM2,5 et PM10 et ozone (O3).

Lexique : fond = loin des axes de circulation routière - trafic = près des axes de circulation routière

Pourcentages d’évolution (%) des concentrations moyennes hebdomadaires de polluants dans l'air pendant et après le confinement (du lun. 16 mars au dim. 5 juillet) par comparaison aux normales de saison (médiane 2015-2019) :

Région Nouvelle-Aquitaine :

Tableau région NA

Charente (16) - Angoulême :

Tableau 16

Charente-Maritime (17) - La Rochelle :

Tableau 17

Corrèze (19) - Brive / Tulle :

Tableau 19

Creuse (23) - Guéret :

Tableau 23

Dordogne (24) - Périgueux :

Tableau 24

Gironde (33) - Bordeaux :

Tableau 33

Landes (40) - Dax / Mont-de-Marsan :

Tableau 40

Lot-et-Garonne (47) - Marmande :

Tableau 47

Pyrénées-Atlantiques (64) - Bayonne :

Tableau 64 CDA Pays Basque

Pyrénées-Atlantiques (64) - Pau :

Tableau 64 CDA Pau

Deux-Sèvres (79) - Niort :

Tableau 79

Vienne (86) - Poitiers :

Tableau 86

Haute-Vienne (87) - Limoges :

Tableau 87

 

Zoom sur notre méthode d'évaluation de l'impact du confinement sur la qualité de l'air : les résultats présentés dans cet article sont issus de la comparaison des concentrations moyennes hebdomadaires de polluants mesurées dans l'air néo-aquitain de janvier à début juillet 2020 par rapport aux normales de saison. Ces normales sont calculées d'après l'historique de nos mesures sur les 5 dernières années. Pour chaque semaine, les normales sont évaluées sur une période correspondant à 4 semaines avant et 4 semaines après la semaine comparée. Ceci permet de s'affranchir au mieux des conditions météorologiques, variables au jour le jour, tout en gardant le caractère saisonnier des normales.
NB : la médiane est la moyenne hebdomadaire située au milieu de notre échantillon historique : la moitié des moyennes hebdomadaires historiques est en dessous et l'autre moitié est au dessus.