Me protéger en cas de pic de pollution de l’air

Visuel
Se protéger en cas de pic de pollution de l’air
Contenu

Comment me protéger de la pollution en cas de pic ?

Contenu

Nous ne sommes pas tous égaux face à la pollution et ses effets sur la santé. Aussi, certaines personnes dites vulnérables ou sensibles sont plus sensibles à ce phénomène. 

Heureusement, il existe des solutions pour limiter son exposition et se protéger au mieux lors d’un épisode de pollution :

  • Des activités plus brèves qui demandent moins d’effort sont à privilégier
  • Les activités physiques intenses sont à éviter
  • Les grands axes routiers et leurs périphéries sont à éviter lors des périodes de forts trafics
  • Les conducteurs étant plus exposés à la pollution, l’aération de son véhicule dans les embouteillages ou dans les tunnels est à éviter en privilégiant le recyclage d’air du véhicule durant cette période

L’apparition de certains symptômes comme une gêne respiratoire, un mal de gorge, le nez bouché, des sifflements ou des essoufflements doivent être surveillés.
En cas de traitement médical, il est important de demander conseil à son médecin pour déterminer si ce dernier est adapté.

Texte

Personnes vulnérables
Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de + de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

Personnes sensibles
Individus se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).
 

Limiter la pollution lors d’un épisode

Contenu

Chez soi

  • Continuer d’aérer son habitation durant 10 minutes, 2 fois par jour (en fin de matinée en hiver et en début de matinée/nuit en été)
  • Ne pas utiliser de produits chimiques comme des solvants ou des peintures

Sur la route

  • Privilégier les transports en commun, le covoiturage et/ou les transports doux
  • Respecter les limitations de vitesse
  • Reporter tout déplacement inutile nécessitant l’usage d’un véhicule motorisé
  • Couper le moteur lors d’arrêts prolongés
  • Adopter une conduite souple
Texte

S’informer c’est déjà agir !
Atmo Nouvelle-Aquitaine met à votre disposition des alertes pollutions gratuites par E-MAIL et SMS

Rappel : Qu’est-ce qu’un pic de pollution ?

Contenu

La qualité de l’air varie d’un jour à l’autre, mais aussi d’une saison à l’autre. On peut donc observer un épisode de pollution à tout moment de l’année. Seul le polluant responsable peut varier.

Ces pics concernent 4 polluants réglementés à l’échelle nationale :

  • Les particules en suspension (PM10)
  • L’ozone (O3)
  • Le dioxyde d’azote (NO2)
  • Le dioxyde de soufre (SO2)

Un épisode de pollution peut avoir 2 niveaux. Pour définir ce dernier, il faut prendre en compte les concentrations en polluant, la surface du territoire exposé et le nombre d’habitants impactés :

  1. le niveau d’Information et Recommandations est destiné à un public sensible comme les personnes asthmatiques, souffrant d’une pathologie chronique, les enfants ainsi que les personnes âgées…
  2. le niveau d’Alerte est destiné à l’ensemble de la population. C’est à ce niveau que les préfets prennent des mesures de réduction des émissions (trafic routier, industries, secteur agricole…)

Ces épisodes peuvent être causés par des émissions en polluants plus importantes qu’à l’accoutumée, propices à la formation ou à l’accumulation de polluants.