Actualité
22 juin 2018
Pesticides
Problèmes émergents / Attentes sociétales

Mesures des pesticides dans l'air : Atmo Nouvelle-Aquitaine participe à la nouvelle campagne exploratoire nationale

header_pesticides.png
Partager :

Atmo Nouvelle-Aquitaine, l’observatoire régional de l’air, participe à partir du 25 juin à la campagne nationale de surveillance des pesticides dans l'air. L'objectif de cette étude est de connaître la quantité de résidus de pesticides présents dans l’air ambiant. Elle s’imbrique dans le programme de surveillance mis en place par Atmo Nouvelle-Aquitaine depuis 2000.

Une campagne exploratoire nationale de mesure des pesticides dans l'air

L’Anses, l’Ineris et le réseau des AASQA fédéré par Atmo France lancent ce jour une campagne de mesure des résidus de pesticides dans l'air. Cette première campagne nationale vise à améliorer les connaissances sur les pesticides présents dans l'air ambiant et ainsi mieux connaître l'exposition de la population sur le territoire national. Cette campagne permettra à terme de définir une stratégie de surveillance des pesticides dans l’air.

Une collaboration Anses / Ineris / ATMO France

Sur le terrain, les associations agréées de surveillance de la qualité de l'air (AASQA) telles qu’Atmo Nouvelle-Aquitaine, réalisent les prélèvements et apportent leur expertise territoriale pour mettre en oeuvre la campagne au niveau local.

L’Ineris, dans le cadre de ses travaux pour le Laboratoire central de surveillance de la qualité de l'air (LCSQA), coordonne l’ensemble de la campagne, dont l’appui technique nécessaire aux mesures, le pilotage l’analyse des échantillons et l’exploitation des données avec l’appui des différents partenaires.

L’Anses, quant à elle, apporte son soutien scientifique et prend en charge le financement de cette campagne.

Entre 70 et 90 molécules recherchées selon les périodes de l’année

Cette année, Atmo recherche entre 70 et 90 substances pesticides jugées prioritaires. Elles ont été identifiées en fonction de leur présence avérée dans l'air, de leur volatilité, des tonnages utilisés et de leur caractère toxique. Cette liste tient compte des recommandations récentes de l'Anses.

Nouveauté 2018 : Atmo surveillera pour la première fois le glyphosate dans l’air de la région.

6 sites de mesure à l'échelle de toute la région

pesticides.png

Atmo prélève les pesticides présents dans l’air de six sites à l’échelle de toute la région :

  • Un site dans la Vienne, en lien avec les grandes cultures ;
  • Deux sites en Haute-Vienne, en secteurs de grandes culture et pomiculture ;
  • Deux sites en Gironde en zones viticole et de grandes cultures ;
  • Un site dans les Landes, en lien avec le maraîchage.

Des prélèvements pendant 1 an 

Atmo Nouvelle-Aquitaine a débuté les prélèvements sur les six sites en février dans le cadre de sa surveillance régionale. A partir du 25 juin, et ce pour une durée d’un an, ils sont réalisés pour les besoins de la campagne nationale.

L'exploitation et la publication des résultats sera réalisée simultanément pour tous les sites de prélèvement des différentes régions françaises. RDV fin 2019 pour découvrir les conclusions de l’étude.

Atmo Nouvelle-Aquitaine mesure les pesticides dans l'air depuis bientôt 20 ans.
Chaque année, quel que soit le site étudié (rural ou urbain), des pesticides sont détectés dans les prélèvements d’air réalisés par Atmo Nouvelle-Aquitaine. Ces campagnes permettent de suivre l'évolution de la présence des pesticides dans l'air au fil des ans.
Les résultats collectés alimentent une base nationale qui regroupe les mesures réalisées en France par les différents observatoires régionaux de l’air. Ces données enrichissent aujourd'hui les réflexions menées tant au niveau national que régional, dans le cadre du plan Ecophyto ou du PNSE (Plan national santé environnement), décliné en Nouvelle-Aquitaine à travers le PRSE (Plan régional santé environnement).