Actualité
20 juin 2017
Atmo Nouvelle-Aquitaine

2016 : une année de fusion

Rapport d'activité 2016
Partager :

L’année 2016 a été marquée par les travaux engagés sur les trois pôles d’Aquitaine (AIRAQ), de Poitou-Charentes (ATMO Poitou-Charentes) et du Limousin (LIMAIR), pour préparer la fusion de nos trois observatoires et donner naissance à une seule entité régionale : Atmo Nouvelle-Aquitaine.

Nos missions

Avec cette fusion Atmo Nouvelle-Aquitaine va désormais s’appuyer sur des ressources mutualisées et ainsi répondre aux multiples attentes de ses parties prenantes mais aussi s’engager dans de nouvelles activités en cohérence avec les enjeux croissants.

Pour mener à bien cette fusion deux démarches fondatrices ont tout d’abord été engagées durant l’année, avec d’une part l’unification de la gouvernance, et d’autre part la mise en place d’une équipe opérationnelle.

En parallèle, une consultation participative de nos adhérents et partenaires a été menée afin de mieux identifier leurs attentes locales et leurs priorités d’actions en faveur de l’air.

L’ensemble de ces travaux ont permis d’élaborer le nouveau Plan Régional de Surveillance de la Qualité de l’Air (2017-2021), feuille de route quinquennale de notre observatoire.

Unification de la gouvernance 

Le choix a été fait d’une fusion-absorption des deux observatoires par Atmo Poitou-Charentes, en maintenant les trois pôles territoriaux existants (Bordeaux (33), La Rochelle (17) et Limoges (87). L’organisation opérationnelle s’appuie sur un comité de direction composé d’un directeur général assisté de deux directeurs délégués.

Mise en place d’une équipe opérationnelle

Dès fin 2015, les instances de direction ont souhaité pleinement impliquer les équipes à la nouvelle organisation en mettant en place des Groupes de Travail (GT) thématiques.
L’objectif : aboutir à une organisation unifiée, fonctionnant avec les mêmes processus, les mêmes règles, les mêmes outils, les mêmes avantages et les mêmes contraintes.
Pour ce faire, quatorze GT ont été mis en oeuvre. Ils visaient dans un premier temps à établir un diagnostic de situation sur les pratiques de chacun des trois pôles. Ce bilan a notamment permis d’évaluer les points mutualisables et ceux qui nécessitaient une harmonisation.
Un second temps a ensuite été dédié à l’élaboration de préconisations afin de proposer un plan d’actions cohérent avec les moyens et les besoins pour chaque thématique.
Ces travaux prioritaires ont fortement mobilisé les ressources de nos trois pôles, mettant temporairement en suspens certaines actions initialement prévues dans nos plans d’actions 2016.

Consultation des parties prenantes

Afin d’alimenter son programme d’actions, Atmo Nouvelle-Aquitaine a souhaité consulter ses différentes parties prenantes.
Un questionnaire a donc été adressé à l’ensemble des membres de l’observatoire pour connaître, en complément des missions réglementaires, leurs attentes et besoins sur la problématique de l’air.

Élaboration du Programme Régional de Surveillance de la Qualité de l’Air 2017-2021

Le Programme Régional de Surveillance de la Qualité de l’Air (PRSQA) d’Atmo Nouvelle-Aquitaine est le fruit d’un long travail d’écoute, d’échanges avec les collectivités, les associations, les acteurs de la recherche et de la santé, les acteurs économiques, les représentants de l’État, les équipes en interne… Il définit les prochaines actions s’ajustant à leurs besoins et aux exigences réglementaires.
La mutualisation de nos idées en fait aujourd’hui un programme ambitieux à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, axé sur la surveillance, la prévision, l’étude, l’information et l’accompagnement.
Le PRSQA contribuera ainsi à servir les actions en faveur de la qualité de l’air, notamment pour réduire les impacts sur la santé et l’environnement, à la convergence des enjeux atmosphériques et de la demande sociétale.