Surveillance de la qualité de l'air autour des Unité de Valorisation Énergétique de Saint Pantaléon de Larche et Rosiers d'Egletons

Partager :
header_uvecorreze.png
Etude
Réalisée
Du
30 août 2017

Préleveurs : - CNIM Le Chadelbos 19600 St Pantaléon de Larche - Les Chaux 19300 Rosiers d’Egletons Jauges OWEN : - CNIM Le Chadelbos 19600 St Pantaléon de Larche - SAUR Lintillac 19270 Ussac - Plaine de jeux de Tujac Rue Jules Ladoumegue 19100 Brive - Chemin de la Galive 19600 Saint Pantaléon de Larche - SIRTOM Brive Avenue du 4 juillet 1776 19100 Brive - 5, impasse des Queyries 19270 Ussac - Les Chaux 19300 Rosiers d’Egletons - Le Châtaignier 19300 Chapelle Spinasse - Services techniques municipaux 89, rue de la Borie 19300 Egletons - Combasteix 19300 Egletons - 19300 Moustier-Ventadour Choux frisés : - CNIM Le Chadelbos 19600 St Pantaléon de Larche - Les Chaux 19300 Rosiers d’Egletons Lait : - Reconnu Des Combes GAEC Delmas Chaumont, 19270 Ussac - Le Monteil 19300 La Chapelle Spinasse
Pourquoi cette étude ?

Quantifier l'impact de l'activité des UVE de Saint Pantaléon de Larche et Rosiers d'Egletons sur les concentrations en dioxines/furannes et métaux lourds dans différentes matrices : air ambiant, retombées atmosphgériques, végétaux : choux frisés  et matière grasse animale : lait de vache.

Que peut-on en retenir ?

Dioxines et furannes en air ambiant :
La concentration du total des 17 congénères en équivalent toxique mesurée autour de l’UVE site de Rosiers d’Égletons sont peu élevées en regard des concentrations mesurées à proximité d’autres incinérateurs à l’échelle nationale. La légère augmentation observée cette année n’est pas significative par rapport aux niveaux observés nationalement et à l’historique du site.

Dioxines et furannes dans les retombées atmosphériques :
Les concentrations obtenues dans l'enceinte de l'UVE sont les plus élevées des 5 sites mais restent relativement faibles, avec une concentration de 1,39 pg I-TEQmax/m2/j. Il est cependant intéressant de noter qu’en parallèle c’est le niveau le plus bas mesuré sur ce site depuis 2008.
Par ailleurs, la dioxine la plus toxique 2,3,7,8 TCDD, dite de Seveso, n'a été quantifiée sur aucun des sites de prélèvement.
Alors que les concentrations relevées sur le site des services techniques sont les plus élevées vis à vis des autres sites depuis 2009, la forte diminution enregistrée en 2016 tend à se confirmer cette année.
Les concentrations mesurées sur l’ensemble des sites en 2017 font parties des plus faibles mesurées depuis 2008.

Dioxines et furannes dans le lait de vache :
L'analyse des 17 congénères dans l'échantillon de lait de vache donne un total de 0,49 pg I-TEQ OMS max/g de matière grasse. Ce résultat est inférieur au niveau d'intervention fixé à 1,75 pg I-TEQ OMS max/g de matière grasse par la CEE.

Dioxines et furannes dans le miel :
La concentration maximale totale mesurée dans l'échantillon de miel prélevé à proximité immédiate de l'incinérateur est de 0,06 pg I-TEQ / g de produit, soit bien en deçà de la limite fixée par l'OMS de 0,30 pg I-TEQ / g de produit.

Dioxines et furannes dans les végétaux :
La valeur maximale de 0,033 pg I-TEQ / g de matière fraîche est en deçà de la limite fixée par l'OMS de 0,30 pg I-TEQ / g de matière fraîche. En comparaison, l'analyse réalisée sur un chou laissé sous serre donne un résultat de 0,029 pg I-TEQ / g de matière fraîche sur la même période.
Observatoire régional de l’air 63 / 76

Métaux lourds en air ambiant :
Les concentrations observées en métaux lourds cette année sont conformes aux concentrations mesurées depuis le début du suivi de l’UVE.

Métaux lourds dans les retombées atmosphériques :
Le site « UVE », plus exposé aux rejets de l’incinérateur, présente des concentrations en Vanadium, Plomb, Chrome et Arsenic un peu plus élevées que les autres sites de prélèvements. Les valeurs restent toutefois très proches de celles mesurées sur les sites plus éloignés ainsi que sur le site de fond « Combasteil ». La présence de ces composés est donc en grande partie expliquée par des sources autres que l’incinérateur.
L’écart le plus élevé est enregistré pour le plomb, mais les concentrations sont faibles et très éloignées des valeurs réglementaires.

Polluant(s) concerné(s)
Dioxines - furanes
Métaux lourds (Plomb, mercure…)
Thématiques
Industrie
Zone(s) concernée(s)
Région Nouvelle-Aquitaine
Correze
Rosiers-d'Égletons
Saint-Pantaléon-de-Larche

En savoir plus, contactez :
M
Mathieu Lion