Campagne de mesure des dioxines dans l'environnement de l'usine IPAPER

Partager :
IPaper
Etude
Réalisée
Partenaire(s) :
Du
25 février 2020
au
30 juin 2020

Saint Junien (87)
Pourquoi cette étude ?

Evaluation des concentrations des dioxines dans l'air ambiant et dans les retombées atmosphériques dans l'environnement du site IPAPER.

Que peut-on en retenir ?

En air ambiant, Les concentrations mesurées cette année au niveau du site « Stockage bois » sont équivalentes voire inférieures aux concentrations mesurées les années précédentes alors que le préleveur était plus exposé aux vents en provenance d’International Paper cette année en comparaison des années précédentes.

Les concentrations en équivalent toxique du total des 17 congénères les plus toxiques sont plus élevées lors de la deuxième semaine de prélèvement, alors moins exposé aux vents en provenance d’International Paper. L’exposition du préleveur aux vents en provenance de la papèterie ne semble pas avoir d’impact sur la concentration totale en équivalent toxique des 17 congénères les plus toxiques.

La dioxine 2,3,7,8 TCDD – dioxine de Seveso – a été détectée uniquement au cours de la seconde campagne de prélèvement.

La comparaison des résultats en air ambiant autour d’International Paper avec les concentrations mesurées depuis 2012 autour d’incinérateurs sur la région Nouvelle-Aquitaine permet de conclure à un impact faible de l’usine sur les concentrations en dioxines et furannes.

Dans les retombées atmosphériques, sur l’ensemble des sites de prélèvement, La plupart des 17 congénères les plus toxiques ont des concentrations inférieures à la limite de quantification.

La dioxine la plus toxique 2,3,7,8 TCDD, dite de Seveso, n'a été quantifiée sur aucun des sites de prélèvement.

Seuls les OCDD et le 1,2,3,4,6,7,8 HpCDD ont été quantifiées sur l’ensemble des sites de prélèvement.

Il n’y a pas de lien direct entre proximité et exposition aux vents de l’industriel avec les concentrations mesurées. Les valeurs sur l’ensemble des sites sont proches des valeurs des deux sites « témoins », représentatifs des niveaux de fond. Ces résultats montrent que l’impact d’International Paper est faible sur les retombées en dioxines et furannes dans son environnement.

La comparaison avec les données autour d’autres incinérateurs de la région montre que les concentrations du total des congénères en équivalent toxique se situent dans les valeurs basses mesurées autour de ce type de site.

Il est à noter qu'il n'existe à ce jour aucune réglementation fixant des seuils pour les dioxines et furannes dans les retombées atmosphériques et dans l'air ambiant.

Les moyens mis en œuvre

Jauges OWERN

Polluant(s) concerné(s)
Dioxines - furanes
Thématiques
Industrie
Zone(s) concernée(s)
Région Nouvelle-Aquitaine
Haute-Vienne
Saint-Junien

En savoir plus, contactez :
Mme
Agnès Hulin