Observatoire des odeurs d'Induslacq (64)

header_induslacq.png
Partager :

Mise à jour du 16/01/2019

Pourquoi mettre en place un observatoire des odeurs ?

Depuis septembre 2016, un observatoire des odeurs, composé de deux jurys de nez (les Nez riverains et les Nez Industriels), a été mis en place sur le Bassin de Lacq (64) afin d'identifier et de caractériser les odeurs/nuisances du complexe industriel. Ainsi, une veille olfactive a été réalisée du 14 novembre 2016 au 12 novembre 2017 par les 18 Nez riverains bénévoles. Le travail des Nez Industriels a, quant à lui, consisté à réaliser des tournées olfactives sur le site afin de détecter de potentielles odeurs inhabituelles et d'anticiper les éventuelles plaintes de riverains. La quantité importante de données engrengées grâce aux olfactions des deux jurys de nez a permis d'établir un bilan objectif de la situation odorante autour de la zone industrielle pour l'année 2017
 

lacq2.jpg

Ce bilan a été présenté par Osmanthe et Atmo Nouvelle-Aquitaine à l'ensemble des acteurs lors d'une réunion publique le 24 avril 2018. Le rapport complet de l'étude a été transmis aux riverains et aux industriels début avril. 

Quel plan d'actions ?

Le fort engagement des riverains dans l'amélioration de leur cadre de vie et la volonté des industriels de poursuivre les travaux de réduction des nuisances odorantes a naturellement conduit Atmo Nouvelle-Aquitaine, et l'ensemble des acteurs, à faire perdurer l'observatoire des odeurs pour l'année 2018https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/des-que-vous-pouvez-partez-dans-le-bassin-de-lacq-les-habitants-apprennent-a-reconnaitre-les-odeurs-chimiques_2846981.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20180718-[lestitres-colgauche/titre1]

Fort de l'expérience de l'année 2017, des modifications/améliorations du système existant ont été proposées :

  • poursuite de l'animation et de la dynamisation de l'observatoire des odeurs (2018)

  • améliorer le dispositif de communication actuel au profit d'un outil utilisable sur smartphone et sur ordinateur permettant de signaler les olfactions en temps réel pour les nez (début mai 2018)

  • mise à disposition de manière hebdomadaire des signalements des nez et des informations sur les mesures de polluants, la météo et les activités des industriels (juin 2018)

  • étoffer l'observatoire des odeurs actuel en faisant une nouvelle campagne de recrutement et de formation (octobre - novembre 2018)

  • réalisation de profils olfactifs des différentes entreprises de la zone industrielle afin de gagner en efficacité et en réactivité lors de signalements (octobre - novembre 2018)

  • mise à disposition d'un outil utilisable sur smartphone et sur ordinateur pour les riverains non formés du bassin de Lacq (novembre 2018)

Les signalements des riverains pour l'année 2018 seront exploités comme l'année précédente afin de dresser un bilan de l'évolution de la situation odorante. Ce rapport sera disponible au 1er semestre 2019.

Suivi du plan d'actions 2019

Animation de l'observatoire des odeurs

Les séances de révision, animées par Atmo Nouvelle-Aquitaine se poursuivent dans la bonne humeur. Les dates des sessions de 2019 accompagnées de leur programme sont les suivantes:

  1. 15 janvier 2019 : programme

  2.  11 et 12 février 2019 : programme

  3. 11 et 12 mars 2019 : programme

  4. 8 et 9 avril 2019 : programme

  5. 20 et 21 mai 2019 : programme

  6. 17 et 18 juin 2019 : programme

  7. 9 et 10 septembre 2019 : programme

  8. 7 et 8 octobre 2019 : programme

  9. 18 et 19 novembre 2019 : programme

  10. 16 et 17 décembre 2019 : programme

Attention: les dates sont données ici à titre indicatif. Elles peuvent être modifiées au besoin.

Traitement des signalements issus de ODO pro et public

Depuis début mai 2018, Atmo Nouvelle-Aquitaine a mis à disposition des nez l'outil ODO pro afin d'effectuer rapidement et simplement leurs signalements. Depuis début novembre 2018, afin de répondre aux besoins des riverains de Lacq, non formés à la reconnaissance des odeurs, Atmo Nouvelle-Aquitaine a mis à disposition l'outil ODO public afin d'effectuer leurs signalements de la même manière que peuvent le faire les nez.

Afin de suivre l'évolution de la situation odorante au fil des années sur le bassin de Lacq, Atmo Nouvelle-Aquitaine va réaliser un bilan, sous forme de rapport, des signalements effectués par les nez et les riverains en 2018. Ce rapport sera présenté courant du 1er semestre 2019 à l'ensemble des acteurs de la démarche.

Suivi du plan d'actions 2018

Formation d'une deuxième promotion de nez

Une première promotion de nez avait été formée de mi-septembre à mi-novembre 2016 au Langage des nez® par Maryline Jaubert de Osmanthe. Ces riverains, bénévoles, ont ainsi appris à caractériser quantitativement et qualitativement leur environnement.

La deuxième promotion de nez a été formée en octobre - novembre 2018 toujours par Osmanthe (Maryline Jaubert et Arnaud Vatinelle) afin de venir étoffer l'observatoire des odeurs. Ainsi, fin novembre 2018, ce sont 17 nez riverains et 23 nez industriels qui contribuent activer à caractériser les odeurs perçues à leur domicile ou sur le bassin de Lacq grâce à un langage commun et partagé le Langage des nez®.

Une réunion de clôture de la formation s'est tenue le mardi 20 novembre 2018 en présence des nez de la deuxième promotion. Cela a été l'occasion de les remercier pour leur implication et de leur remettre leur attestation de formation.

Deux sessions de sensibilisation à destination du personnel d'asteinte de la plateforme, entre autres, ont été dispensées par Osmanthe afin de leur permettre de mieux appréhender les messages reçus via l'outil ODO. Ces sessions  ont eu lieu les 8 et 15 novembre 2018.

Une nouvelle session de sensibilisation devrait avoir lieu début février 2019 afin que le maximum de personnes puissent être sensibilisé au Langage des nez®.

Réalisation de profils olfactifs

Parallèlement à la formation, Osmanthe a réalisé une cartographie olfactive de la plateforme afin de permettre de mieux faire le lien entre les perceptions des riverains et les sources potentielles. Ainsi, la majeure partie des sites industriels de la plateforme a été investiguée. 

Une réunion de cloture de la cartographie olfacrtive s'est tenue le jeudi 22 novembre 2018. Le travail important d'analyse de ces données sera présenté aux industriels début février 2019.