Observatoire des odeurs de Calitom (16)

header_calitom.png
Partager :
Observatoire des odeurs arrêté le 31/12/2017

Pourquoi mettre en place un observatoire des odeurs ?

Dans un soucis d'amélioration continue et suite à de nombreuses plaintes de riverains concernant les nuisances olfactives du site, Calitom a mis en place fin 2008 un observatoire des odeurs. Les riverains ont reçu une formation initiale qui a consisté à visiter le site et à reconnaitre les différentes odeurs présentes (biogaz, compost, lixiviat, etc).  

Depuis 2010, Atmo Nouvelle-Aquitaine assure le traitement des données issues de l'observatoire des odeurs mis en place par Calitom autour du "Pôle Déchets" de Sainte-Sévère (16).

valoparc.jpg

Quel bilan après 7 années de fontionnement ?

Le dernier bilan présente une analyse des observations réalisées au cours de l'année 2017.

Le bilan 2017 a été réalisé au 1er semestre 2018. Il y montre une amélioration notable des nuisances olfactives générées. En effet, depuis 2010, le suivi des odeurs par les riverains a permis à l'exploitant d'engager des mesures visant à réduire ces nuisances. Cet observatoire contribue à montrer l'évolution du paysage olfactif depuis 7 ans. Depuis deux ans désormais, la participation à l'observatoire est moindre notamment en raison d'une diminution des perceptions d'odeurs.

Deux perspectives se dessinent pour l'exploitant du Pôle Déchets. Soit stopper l'observatoire des odeurs sur la base des constats des années 2016 et 2017. En effet, une analyse non statistiquement représentative des données a été constatée du fait d'une faible participation en raison de la baisse des nuisances olfactives. Soit étoffer l'observatoire afin de maintenir le suivi et réaliser des bilans pertinents statistiquement. Cette action a été effectuée par Calitom en 2015, sans succès. Il semble difficile de réunir un nouveau panel de nez.