Diagnostic autour de mon installation

Sous-titre
Collectivités, industriels, Etat

Visuel
Campagne de mesure de la qualité de l'air
Description

Atmo Nouvelle-Aquitaine réalise chaque année de nombreuses campagnes de mesure de la qualité de l’air sur la région. Ces dernières concernent aussi bien des études à proximité de sites industriels, des études d’aménagement routier ou encore des études en lien avec des nuisances constatées par les riverains d’une commune. Atmo Nouvelle-Aquitaine réalise également des campagnes de mesure en air intérieur ainsi que des campagnes de pesticides.

Contenu

Campagnes de mesure en milieu urbain

Contenu

Pour les campagnes de mesure en milieu urbain, nous suivons généralement 2 polluants principaux traceurs de l’activité humaine : 

  • le dioxyde d’azote (NO2) essentiellement émis par le trafic automobile
  • les particules en suspension (PM10) émis notamment par le trafic automobile et le chauffage urbain (en hiver)

Ces 2 polluants sont suivis en continu (une concentration mesurée toutes les 15 minutes) avec des analyseurs placés dans une cabine sur le site étudié. Le nombre de campagnes de mesure et leurs durées dépendent de l’objectif de l’étude : une campagne de mesure avant et une après travaux par exemple. 

En complément des mesures en continu, des tubes passifs peuvent être mis en place sur le site de mesure principal et sur plusieurs points autour. Ce matériel a l’avantage d’avoir une mise en place plus aisée :

  • une taille réduite pour être accroché à hauteur d’homme sur le mobilier urbain,
  • un fonctionnement ne nécessitant pas de branchement électrique,
  • un dispositif de faible coût.

Contrairement à la mesure en continu, les tubes passifs permettent de connaître uniquement la concentration moyenne d’un polluant pendant la période où il était installé (en général 1 ou 2 semaines). Les pics ponctuels de concentration ne sont pas mesurables via ce dispositif de prélèvement.
 
D’autres polluants peuvent également être mesurés dans le cadre d’études urbaines, pour des problématiques spécifiques : composés organiques volatils (COV), benzène par exemple. 
 

Campagnes de mesure industrielles

Contenu

Une campagne de mesure industrielle peut être traitée de plusieurs façons, cela dépend de la problématique étudiée : lié à un ou plusieurs polluant(s) industriel(s) ou à des odeurs. La période de mesure peut elle aussi être adaptée avec des mesures ponctuelles ou récurrentes. Atmo Nouvelle-Aquitaine réalise de nombreuses études industrielles chaque année dont les rapports sont disponibles dans la rubrique "publications". Parmi les études récurrentes réalisées par notre observatoire, un grand nombre concerne les unités de valorisation énergétiques des déchets (UVE). 

Atmo Nouvelle-Aquitaine accompagne de nombreux exploitants d’UVE dans le cadre de leurs arrêtés préfectoraux de suivi annuel d’impact sur la qualité de l’air. Chaque année, une campagne de mesure d’un mois autour de 5 UVE de la région est assurée par notre observatoire. 

Les polluants suivis au cours de ces études sont les 17 dioxines et furannes chlorées les plus toxiques ainsi que les 4 métaux lourds réglementés : arsenic, cadmium, nickel et plomb auxquels viennent se rajouter le mercure ainsi que d’autres métaux lourds définis dans les arrêtés préfectoraux. 

Nous déterminons au préalable les sites de mesure avec une modélisation de la dispersion de la pollution émise par l’activité, à partir des données d’émissions renseignées par le gestionnaire de l’UVE. La carte de pollution produite est une aide indispensable au choix de l’emplacement des sites de mesure par l’ingénieur lors de la visite de terrain.

Les dioxines et furannes sont suivis aussi bien en air ambiant, au moyen de préleveurs, ainsi que dans les retombées atmosphériques au moyen de collecteurs de précipitations. Elles peuvent également se retrouver dans les denrées alimentaires. Pour cela, lorsque c’est possible, nous réalisons également le suivi des dioxines et furannes dans le lait de vache, les légumes ou le miel collectés au sein ou à proximité de l’UVE.

Les métaux lourds sont eux suivis uniquement en air ambiant et dans les retombées atmosphériques.
 

Campagnes de mesure en air intérieur

Contenu

En plus des mesures en air extérieur, Atmo Nouvelle-Aquitaine met à disposition son savoir dans la mesure de la qualité de l’air en environnement intérieur. Dans ces espaces clos, les polluants mesurés sont aussi bien des polluants issus des échanges entre l’extérieur et l’intérieur que des polluants spécifiques à une pollution intérieure. Celle-ci peut avoir comme origine : les matériaux de construction, les peintures, les meubles, les appareils de chauffage, ou le type d’activité des occupants.

Les appareils de mesure sont différents de ceux utilisés en extérieur et s’adaptent aux contraintes liées à l’environnement. Ils sont plus silencieux et moins volumineux pour pouvoir être facilement utilisables. Le matériel est constitué essentiellement de tubes passifs, mais en fonction des polluants suivis, des préleveurs peuvent venir compléter le dispositif de mesure.

Atmo Nouvelle-Aquitaine est également accrédité COFRAC pour la réalisation des campagnes de mesure dans les établissements recevant du public (ERP). Dans le cadre de ces études, 2 campagnes d’une semaine (du lundi au vendredi) en période de chauffe et hors période de chauffe sont réalisées. Les polluants mesurés sont le benzène et le formaldéhyde. Lors de la campagne de mesure en période de chauffe, le taux de confinement des pièces est également mesuré au moyen de capteurs de dioxyde de carbone (CO2).
 

Campagnes de mesure des pesticides

Contenu

Des mesures des pesticides sont également réalisées par Atmo Nouvelle-Aquitaine. Idéalement, une campagne de mesure des pesticides se déroule de février à décembre de manière non homogène tout au long de l'année. En effet, les prélèvements sont plus nombreux sur les périodes où les traitements s’intensifient et le nombre diminue lorsque les traitements sont beaucoup plus modérés voire quasi-absents.

Des prélèvements hebdomadaires des PM10 et des gaz sont réalisés au moyen de préleveur bas débit (1 m3/h). Les prélèvements sont réalisés suivant la norme Afnor XP X43-058. Une 100aine de molécules (principalement des fongicides, herbicides et insecticides) sont recherchés sur une 30aine de semaines. Certaines molécules sont suivies au niveau national dans le cadre du suivi pérenne des pesticides et sont classées comme hautement prioritaires ou prioritaires par l’Anses. D’autres sont suivies en plus pour leur intérêt dans la région sur différents types de culture.

Ce type de mesure peut être réalisé en proximité de culture pour étudier l’influence d’une parcelle agricole ou en situation de fond pour étudier l’environnement agricole plus global duquel le site est représentatif quel que soit sa localisation.
 

Titre
Aller + loin

Contenus