Bilan 2019 de la qualité de l'air en Nouvelle-Aquitaine

Partager :
Bilan
10 juin 2020

Le bilan des données 2019 de la qualité de l'air en Nouvelle-Aquitaine a montré que :

  • Vis-à-vis des seuils réglementaires, aucune valeur limite annuelle n’est dépassée. Celle relative au NO2 (40 μg/m3) est atteinte sur un site de mesure en Gironde mais non franchie. Les recommandations OMS ne sont pas respectées pour les particules PM10 et PM2,5, l’ozone et le dioxyde de soufre. L’objectif de qualité (protection de la végétation) est dépassé pour l’ozone. 3 polluants dépassent ponctuellement les seuils d’information-recommandations : NO2, SO2 et PM10. Le seuil d’alerte est dépassé pour les PM10. Des recommandations OMS sont dépassées ponctuellement pour le NO2, PM10, PM2,5 et SO2. L’objectif de qualité (protection de la santé) est dépassé pour l’ozone (O3).

  • Par ailleurs, en 2019, un nombre restreint de procédures préfectorales d’alerte à la pollution est enregistré : 6 journées où une procédure liée à la pollution de l’air est déclenchée sur au moins un département. Le département des Landes totalise 4 jours de procédure. La Charente, la Charente-Maritime, la Corrèze, la Creuse, la Dordogne, le Lot-et-Garonne, les Deux-Sèvres, la Vienne et la Haute-Vienne ne connaissent aucune procédure. Seules les particules PM10 sont concernées : 4 jours de procédure d’alerte et 2 journées de procédure d’information et de recommandations. Aucune procédure pour l’ozone, le dioxyde de soufre et le dioxyde d’azote n’est déclenchée en 2019 en Nouvelle-Aquitaine.