Le réseau de mesures fixes de la qualité de l'air

Visuel
Station de mesure de la qualité de l'air à Limoges
Contenu
Contenu

Les appareils de mesures de nos 44 stations fixes réparties sur la région Nouvelle-Aquitaine, mesurent toute l'année les concentrations des principaux polluants en temps réel ou en différé, afin d’évaluer les niveaux de pollution par rapport aux seuils réglementaires français et européens pour la protection de la santé et de la végétation. 

Quels sont les critères d'implantation des stations fixes ?

Contenu
Carte des stations fixes de mesure de la qualité de l'air en Nouvelle-Aquitaine en 2021
Carte des stations fixes de mesure de la qualité de l'air en Nouvelle-Aquitaine en 2021
Contenu

Atmo Nouvelle-Aquitaine comptabilise actuellement sur la région 44 stations fixes, c’est-à-dire pérennes dans le temps. Elles sont réparties sur l’ensemble de la région selon des objectifs de surveillance différents, avec deux paramètres pris en compte :

  • L’environnement d’implantation de la station (en milieu urbain, périurbain ou rural), qui varie d’un point de vue population, typologie et espacement des bâtiments, occupation du sol.
  • Le type d’influence prédominante du polluant mesurés par la station, qui tient compte des sources d’émissions à proximité de la station (type de sources, type et quantité de polluants rejetés, distance à la station) :
    • Influence industrielle ou influence par le trafic routier, qui permet d’évaluer l’exposition maximale de la population vis-à-vis de ces sources d’émissions
    • Sans influence dominante, ou multi-sources (dite de « fond »), qui permet d’évaluer l’exposition moyenne de la population et des écosystèmes à la pollution dans son ensemble

Ainsi une station appartient obligatoirement à un et un seul type d’environnement d’implantation, mais peut cumuler plusieurs types d’influence en fonction des polluants mesurés.
 

Comment sont mesurées les concentrations des polluants atmosphériques ?

Contenu
Intérieur de station de mesure de la qualité de l'air
Intérieur de station de mesure de la qualité de l'air - Copyright : Adeline Este
Contenu

Ces stations de mesures accueillent différents appareils qui analysent les concentrations de polluants réglementés ou non, en temps réel (24h/24 et 7j/7). Certains polluants sont suivis quant à eux en différé, c’est-à-dire qu’ils font l’objet de prélèvements d’air sur une période donnée (1 jour à 2 semaines) et qui sont analysés à postériori en laboratoire.

L’air ambiant est prélevé sur le toit des stations de mesures par des cannes de prélèvements, qui aspirent l’air et l'envoi vers un appareil de mesure qui analyse la quantité de polluants présents dans l’air. Différents types d'appareils existent en fonction du polluant suivi, avec un principe de mesure spécifique à chaque polluant.

Titre
Pour les mesures en différé, il y a plusieurs moyens de prélèvements

L’air est aspiré par une pompe pendant toute la période de prélèvement (journalière ou hebdomadaire). Les polluants sont piégés au passage de l’air par un système de filtration.

Préleveur actif de la qualité de l'air
Préleveur actif de la qualité de l'air

L’air passe à travers un tube par simple diffusion moléculaire. Le polluant est piégé sur un milieu absorbant pendant une période donnée (hebdomadaire ou par quinzaine). Il est analysé dans un second temps en laboratoire.

Contenu

Ces différents appareils de mesures sont vérifiés et contrôlés tout au long de l’année d’un point de vue technique et métrologique, en comparaison à des normes de référence. 

Avant la diffusion des concentrations mesurées par nos appareils de mesures, une étape de validation est effectuée par nos techniciens et nos ingénieurs d’études. En savoir plus sur la page « Validation des mesures ». 
 

A quoi servent nos stations de mesures ?

Contenu

Les mesures des polluants réalisées par nos stations fixes permettent dans un premier temps de vérifier le respect des valeurs réglementaires. Ces résultats sont remontés au niveau national et européen. 

Par ailleurs, les mesures réalisées permettent d’ajuster les outils de prévision de la qualité de l’air afin de cartographier des estimations des niveaux de pollution en tout point du territoire (indice Atmo). Couplée aux outils de prévision, elle permet d’anticiper les épisodes de pollution et d’alerter, le plus en amont possible, les autorités. Ces informations doivent permettre aux différentes parties prenantes de mettre en place des actions de réduction des émissions pour limiter l’impact de l’épisode et préserver l’exposition de la population.
 

Titre
Visite virtuelle d'une station de mesures de la qualité de l'air

Titre
Aller + loin

Contenus