Surveillance de la qualité de l’air - Unités de Valorisation Énergétique de Bègles et Cenon (33) - janvier/avril 2020

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
22 décembre 2020

En collaboration avec Bordeaux Métropole, Atmo Nouvelle-Aquitaine a réalisé entre janvier et avril 2020, le suivi de l’impact des Unités de Valorisation Énergétiques (UVE) de Bègles et Cenon. Pour chacune des UVE des moyens de prélèvements ont été installés sur des sites déterminés en amont à l’aide d’un outil de modélisation (ADMS-Urban) de la dispersion de la pollution émise par les deux unités. Ces résultats de modélisation ont permis de sélectionner 4 sites à proximité de chacune des UVE et un cinquième site hors influence de ces derniers et appelé site témoin.

Le présent rapport dresse un bilan de la campagne de mesure effectuée autour des l’UVE de Bègles et Cenon entre janvier et mai. Les polluants suivis étaient les dioxines et furannes en air ambiant et dans les retombées atmosphériques ainsi que les métaux lourds en air ambiant. Les deux UVE avaient un mode de fonctionnement normal au cours des campagnes de mesure.

Les résultats des dioxines et furannes se situent dans les gammes de concentrations généralement mesurées par Atmo Nouvelle-Aquitaine autour d’UVE de la région. En air ambiant, les concentrations se situent tout de même dans les valeurs hautes de concentration. L’environnement d’implantation des deux UVE avec un tissu urbain dense alentour et d’autres sources potentielles peuvent expliquer ces résultats forts.

Les résultats des métaux lourds sont conformes aux concentrations généralement mesurées par Atmo Nouvelle-Aquitaine autour d’UVE sur la région. Le mercure gazeux est mesuré à une concentration proche du niveau de fond pour ce polluant.