Surveillance de la cimenterie Ciments Calcia : Étude d’impact sur la qualité de l’air de l’activité de la cimenterie Ciments Calcia - Airvault (79) - mai 2020 – mars 2021

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
06 juillet 2021

Implantée depuis 1919 à Airvault, la cimenterie CIMENTS CALCIA exploite du calcaire naturellement riche en sulfures. Ceux-ci, transformés en dioxyde de soufre lors de l’étape de cuisson, ne peuvent être totalement piégés par l’installation. Du fait de cette particularité, l’usine dispose d’une dérogation concernant la valeur limite de dioxyde de soufre émis par les fours de la cimenterie.
Atmo Nouvelle-Aquitaine dispose d’une station de mesure fixe sur la commune d’Airvault afin de suivre en continu les niveaux de SO2. Des mesures à l’émission en sortie de cheminée sont également réalisées par Ciments Calcia afin de contrôler les niveaux de dioxyde de soufre.

Dans le cadre du renouvellement de la dérogation, du fait des sulfures naturellement présents dans le calcaire, Ciment Calcia a missionné Atmo Nouvelle-Aquitaine pour la réalisation d’un plan de surveillance complémentaire de trois ans autour du site. Les concentrations en SO2 sont suivies au niveau de plusieurs sites autour de l’usine au cours de trois campagnes de mesure chaque année.

Le présent rapport fait un état des lieux des concentrations mesurées lors des 3 campagnes de mesure réalisées en 2020 et 2021 :

  • Campagne 1 (25/05/2020 – 22/06/2020) : mesures estivales,

  • Campagne 2 (02/11/2020 – 30/11/2020) : mesures hivernales,

  • Campagne 3 (08/03/2021 – 15/03/2021) arrêt de la cimenterie.

Les deux années précédentes, la campagne de mesure commençait lors de l’arrêt de la cimenterie. En 2020, du fait du COVID-19, la campagne de mesure pendant l’arrêt de la cimenterie n’a pu se faire. Il a donc fallu attendre début mars 2021 pour réaliser cette campagne.

Comme lors des campagnes de mesure de 2018 et 2019, la campagne de mesure 2020/2021 montre un impact faible de Ciments Calcia sur les niveaux de dioxyde de soufre mesurés à proximité.

Sur les 3 années de campagnes, les concentrations mesurées au niveau du site fixe implanté au centre-ville d’Airvault et au niveau de la station temporaire des terrains de tennis d’Airvault sont nettement inférieures aux valeurs réglementaires et à l’objectif de qualité annuel applicables pour ce polluant.

Après 9 campagnes de mesure par tubes passifs sur 3 ans, les concentrations mesurées au niveau des communes proches de la cimenterie sont généralement plus élevées que les concentrations mesurées au niveau du site témoin hors impact de la cimenterie. Cependant, elles restent dans les mêmes ordres de grandeur. Sur l’ensemble des 3 années, la plus forte concentration mesurée en dioxyde de soufre par tubes passifs l’a été en 2019 au niveau du site témoin pendant l’arrêt de la cimenterie.