PCAET de la CC Coeur de Charente (16) : Diagnostic qualité de l’air

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
02 octobre 2018

La communauté de communes Coeur de Charente représente 6 % de la population de la Charente et 0,4 % de celle de la Nouvelle-Aquitaine. Seules les émissions de particules et d’ammoniac de la communauté de communes représentent plus de 10 % des émissions départementales, ayant un impact non négligeable sur les émissions de la Charente. Les secteurs pour lesquels les émissions par habitant du territoire sont plus élevées que celles du département ou de la région, ont également un impact non négligeable sur la qualité de l’air du territoire. Les activités responsables de ces fortes émissions unitaires sont identifiées en gras.

Elle représente ainsi :

  • 11 % des émissions départementales d’ammoniac (NH3)

    • Principal secteur émetteur : agricole

    • Actions prioritaires à mettre en place sur : culture avec engrais

  • 11 % des émissions départementales de particules en suspension (PM10) d’une part et 10 % des émissions de particules fines (PM2,5) d’autre part,

    • Principaux secteurs émetteurs : agricole, résidentiel, industriel et le transport routier

    • Actions prioritaires à mettre en place sur : culture avec engrais, écobuage, exploitation de carrières, chauffage au bois, véhicules diesel

  • 8 % des émissions départementales d’oxydes d’azote (NOx)

    • Principaux secteurs émetteurs : transport routier et agricole

    • Actions prioritaires à mettre en place sur : engins agricoles, véhicules diesel

  • 4 % des émissions départementales de composés organiques volatiles non méthaniques (COVNM)

    • Principaux secteurs émetteurs : résidentiel, industriel et agricole

    • Actions prioritaires à mettre en place sur : écobuage, chauffage au bois, utilisation domestique de solvants et peintures, production d’alcool

  • 3 % des émissions départementales de dioxyde de soufre (SO2)

    • Principaux secteurs émetteurs : résidentiel/tertiaire, industriel et agricole

    • Actions prioritaires à mettre en place sur : écobuage, consommation de fioul domestique, chauffage au bois, stations d’enrobage.