Modélisation - Etude d’impact de l’aménagement à 2x2 voies de la RN141 entre Chasseneuil-sur-Bonnieure et Exideuil (16)

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
19 juillet 2021

A la suite de la caractérisation de l’état actuel de la qualité de l’air à proximité de la RN141 entre Chasseneuil-sur-Bonnieure et Exideuil, effectuée en 2019 à la demande de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) de Nouvelle-Aquitaine, Atmo Nouvelle-Aquitaine a effectué une modélisation afin de déterminer l’impact du projet d’aménagement de la RN141 sur la qualité de l’air à différents horizons.

La modélisation des différents scénarios, dans le cadre de l’étude d’impact de l’aménagement de la RN141, a été effectuée suivant les caractéristiques suivantes :

  • 2019 situation de référence : situation actuelle, sans aménagement ;
  • 2024, 2027 et 2047 en situation de référence : sans aménagement. Les voies de circulation existantes sont conservées telles quelle, seules l’évolution technologique des véhicules roulants et l’évolution attendue du nombre de véhicules ont été prises en compte ;
  • 2024 en situation projet : avec aménagement en 2x2 voies du nouveau tronçon de la RN141 entre Roumazières et Exideuil. À l’évolution technologique et au nombre de véhicules s’ajoute la modification des voies de circulation ;
  • 2027 en situation projet : avec aménagement en 2x2 voies du nouveau tronçon de la RN141, comprenant l’ouverture en 2x2 voies du tronçon entre Chasseneuil-sur-Bonnieure et Roumazières. À l’évolution technologique et au nombre de véhicules s’ajoute la modification des voies de circulation ;
  • 2047 en situation projet : avec aménagement en 2x2 voies du nouveau tronçon de la RN141, 20 ans après son ouverture. À l’évolution technologique et au nombre de véhicules s’ajoute la modification des voies de circulation.

Les modélisations de la dispersion de la pollution atmosphérique permettent de mettre en avant les points suivants :

  • Pour l’ensemble des polluants étudiés, aucune valeur limite n’est dépassée le long du tronçon de la RN141 actuelle ou du nouveau tracé ;
  • Il y a un transfert de concentrations de polluants du tracé actuel au nouveau tracé en 2x2 voies.

L’indice IPP (Indice Pollution-Population), qui permet la comparaison des différents scénarios pour le polluant dioxyde d’azote, indique que les situations projets 2024, 2027 et 2047 apportent une amélioration, en terme de qualité de l’air, par rapport aux situations de référence correspondantes.