Impact de l’activité portuaire sur la qualité de l’air - La Rochelle (17) - Bilan 2019

Partager :
Bilan
13 mai 2020

Dès 2008, Port Atlantique La Rochelle (PALR) s’est engagé dans une certification environnementale ISO 14001. Il devient en 2011 le premier Grand Port Maritime à l’obtenir sur l’ensemble de ses activités. En 2009, les conclusions de l’Atelier Santé Ville piloté par la Mairie de La Rochelle montraient une forte préoccupation des habitants du quartier de La Pallice face à la dégradation de la qualité de l’air due aux activités portuaires.

Des études ont donc été engagées par Atmo Nouvelle-Aquitaine en concertation avec l’ensemble des parties prenantes : Port Atlantique La Rochelle, les industriels, la ville et l’agglomération de La Rochelle, ainsi que le comité de quartier et l’association Respire. Les résultats de ces études soutenues par une volonté politique de satisfaire une demande citoyenne ainsi que l’implication de l’ensemble des acteurs industriels et de la DREAL ont conduit à implanter, début 2012, une station permanente de mesure de la qualité de l’air dans le quartier de La Pallice.

La station de mesures de la qualité de l’air « La Rochelle – La Pallice » est implantée dans le quartier de La Pallice sur la place Alcide d’Orbigny. Sa vocation est de suivre la qualité de l’air à laquelle est exposée la majorité des habitants du quartier de La Pallice.

Du fait de la réglementation européenne et compte-tenu de la taille de l’agglomération rochelaise, l’implantation d’une station de mesures supplémentaire ne se justifiait pas. L’investissement nécessaire à la mise en place de cette nouvelle station a donc été répartie sur l’ensemble des partenaires :

  • Groupe Sica Atlantique

  • Communauté d’Agglomération de La Rochelle

  • SOCOMAC

  • Port Atlantique La Rochelle

  • Bolloré Ports

  • Ville de La Rochelle

  • EQIOM

Ce rapport donne un bilan de l’ensemble des mesures de la station « La Rochelle – La Pallice » en 2019 comparativement à celles des années 2012 à 2018.