Evaluation des émissions routières A63 (40) - Atlandes

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
10 octobre 2019

Voici les principaux éléments qui ressortent de cette étude :

  • Concernant l’analyse des données sur la période 2014-2018 : *
    • Une augmentation du trafic sur l’autoroute A63 de 14% entre 2014 et 2018. Cette augmentation s’est accompagnée par une hausse de la consommation totale de carburant légèrement plus importante (+16%), en raison de la part grandissante des poids lourds dans le trafic total (30% du trafic en 2018, contre 28% en 2014).
    • Une diminution générale des émissions des polluants étudiés entre 2014 et 2018. Cette diminution va de 15% (pour les PM10) à 33% (pour le benzène) :
      • Au niveau des véhicules légers (véhicules particuliers, véhicules utilitaires légers et deux-roues), les émissions d’oxydes d’azote connaissent une augmentation sur la période (+15%), alors que les autres polluants voient leurs émissions diminuer jusqu’à 33% (pour le benzène).
      • Les poids lourds, quant à eux, connaissent une diminution de l’ensemble des émissions, comprise entre 13% (pour les PM10) et 52% (pour les oxydes d’azote)
  • Concernant les calculs prévisionnels sur 2021, 226 et 2030 : *
    • Une poursuite de l’augmentation du trafic jusqu’en 2030 (+27% par rapport à 2014), mais moins marquée et plus homogène entre types de véhicules que durant la période 2014-2018 (+12% sur la période 2014-2018, et +21% pour la seule catégorie de poids lourds). Par ailleurs, cette augmentation du trafic s’accompagnerait logiquement d’une hausse de la consommation totale de carburant (+26% de 2014 à 2030)
    • Une diminution significative des émissions des polluants étudiés jusqu’en 2030. Cette diminution prévue va de 40% (pour les PM10) à 73% (pour les oxydes d’azote) à l’horizon 2030 par rapport à 2014 :
      • Au niveau des véhicules légers (véhicules particuliers, véhicules utilitaires légers et deux-roues), les diminutions prévues sont comprises entre 33% (pour les oxydes d’azote) et 64% (pour le benzène).
      • Les poids lourds, quant à eux, devraient connaître une diminution de l’ensemble des émissions, comprise entre 29% (pour les PM10) et 96% (pour les oxydes d’azote)

La diminution générale des émissions, alors que le trafic et la consommation totale augmentent, est à rapprocher directement de l’évolution du parc de véhicules, en particulier le poids de la norme Euro 6 (et la quasi disparition des normes Euro 3 et antérieures) dans ce parc :

  • Sur l’ensemble du parc roulant, l’évolution de la proportion de la norme Euro 6 dans le trafic passe ainsi de 1% en 2014 à 87% en 2030
  • Pour les seuls poids lourds, cette proportion passe de 3% en 2014 à 98% en 2030
  Evolution 2014-2018 Evolution 2014-2030 
Distance totale parcourue +14% +27%
Consommation de carburant +16% +26%
Emissions d’oxydes d’azote (NOx) -28% -73% 
Emissions de particules en suspension (PM10) -15% -40%
Emissions de particules fines (PM2,5) -22% -55% 
Emissions de benzène (C6H6) -33% -64% 
Emissions de monoxyde de carbone (CO) -32% -64%