Évaluation de l'impact de la Saft de Nersac (16) sur les concentrations en métaux lourds – Campagne 2016

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
26 avril 2017

Cette étude a été réalisée à la demande de la Saft de Nersac ; elle s'inscrit dans la continuité des études menées par ATMO Nouvelle-Aquitaine depuis 2000. Elle vise à compléter les connaissances déjà acquises sur l'impact de la Saft de Nersac sur les concentrations en métaux lourds dans l'air ambiant.

Le Groupe Saft est centré sur la conception, le développement et la fabrication de batteries de haute technologie pour l’industrie : batteries à base de nickel et batteries lithium primaire pour les infrastructures industrielles, les transports, l’électronique civile et militaire; solutions lithium-ion pour le stockage de l’énergie, les télécommunications, l’espace et la défense.

Les études réalisées par ATMO Nouvelle-Aquitaine portent sur le suivi de l'arsenic, du nickel, du cadmium et du plomb, et ce sur trois sites de mesures.

Les études précédentes montrent que les concentrations en arsenic et en plomb mesurées dans l'air ambiant sont très faibles. En effet, d'après les responsables de la Saft, le plomb ainsi que l'arsenic ne sont pas utilisés dans leurs process et sont considérés comme des polluants électrochimiques qui nuisent à la performance ou à la durée de vie des accumulateurs Ni / Cd.