Étude d’impact de l’industrie Innov’ia - Suivi des particules en suspension (PM10), du dioxyde de soufre (SO2) et du dioxyde d’azote (NO2) en air ambiant - nov/déc 2020 - La Rochelle (17)

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
19 juillet 2021

A la demande de la communauté d’agglomération de La Rochelle (CDA), Atmo Nouvelle-Aquitaine a mis en place un suivi des concentrations en particules en suspension (PM10), dioxyde d’azote (NO2) et dioxyde de soufre (SO2) à proximité de l’industrie Innov’ia – spécialisée dans la fabrication sur mesure de poudres pour l’industrie alimentaire, pharmaceutique, cosmétique et la chimie fine – pour une durée d’un mois entre le 20 novembre et le 16 décembre 2020 au niveau d’un site de mesure implanté à moins de 400 mètres à l’est de l’industrie.

Les concentrations mesurées pour chacun des polluants sont loin des seuils d’information et recommandations fixés. Les concentrations en dioxyde d’azote et particules en suspension mesurées au niveau de la station implantée à proximité de l’industrie sont inférieures aux concentrations mesurées au niveau des stations fixes du réseau Atmo Nouvelle-Aquitaine implantées à La Rochelle pendant le mois de mesure. Les concentrations mesurées en dioxyde de soufre sont quant à elles proches de 0 μg/m3 et témoin d’une pollution de fond.

Cette campagne de mesure a montré que l’industrie Innov’ia n’avait pas d’impact particulier sur les concentrations mesurées en dioxyde d’azote, particules en suspension et dioxyde de soufre au niveau du site de mesure.