Déplacement du site de mesure fixe de Limoges-Présidial

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
24 décembre 2019

Au 31 décembre 2017, Atmo Nouvelle-Aquitaine comptait 53 sites de mesure fixe de la qualité de l’air sur l’ensemble de la région. Parmi ces sites, trois sont localisés dans l’agglomération de Limoges.

Ce dispositif est essentiel dans le cadre des missions de surveillance réglementaire de la qualité de l’air sur le territoire : c’est en effet à partir de ce réseau que le respect réglementaire au regard des exigences européennes est évalué (des évaluations complémentaires sont effectuées, notamment à l’aide d’outils de modélisation, mais leurs résultats ne prennent une valeur réglementaire qu’en cas de dépassement confirmé par une mesure en site fixe).

Parmi les trois sites de mesure fixes sur Limoges Métropole, deux sites ont pour vocation de mesurer les concentrations des polluants en situation de fond, c’est-à-dire sans influence immédiate d’une source de pollution :

  • Le site du Présidial (place du Présidial à Limoges) est un site urbain de fond

  • Le site de Garros (allée Roland garros, à Le-Palais-sur-Vienne) est un site péri-urbain de fond

Le troisième site a quant à lui pour vocation de mesurer les concentrations en polluants à proximité directe du trafic routier :

  • Le site Aine (place d’Aine à Limoges) est un site urbain d’influence trafic

Le site urbain de fond Limoges-Présidial, est implanté dans l’enceinte de l’école Présidial au coeur de Limoges depuis 1998. Ce site est voué à disparaitre avec la vente des locaux municipaux hébergeant les appareils de mesures, prévue initialement fin 2017, puis reportée à fin 2018. Le but de ce rapport est d’étudier le déplacement de cette station sur un autre site urbain à Limoges présentant les mêmes caractéristiques que le site du Présidial.