Carte Stratégique Air sur l’Agglomération de La Rochelle - Version 2019

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
07 juillet 2020

La Carte Stratégique Air développée sur l’Agglomération de La Rochelle a permis d’établir un bilan global de l’exposition de la population à la pollution atmosphérique. Elle permet de montrer que l’Agglomération de La Rochelle ne présente pas d’enjeux majeurs avec un très faible pourcentage de la population présent dans des zones dites « sensibles ». Cette carte a pour vocation de préciser les zones prioritaires où des actions d’urbanisme pourraient être mises en oeuvre afin de limiter l’exposition de la population à la pollution de l’air. En termes d’urbanisme, deux configurations particulières se présentent :

  • pour les aménagements déjà existants en zone en dépassement réglementaire (classe 3) et plus particulièrement en zone « air » prioritaire (classe 4), une modification des infrastructures pourrait être envisagée comme déplacer les prises d’aération des bâtiments dans des zones moins polluées par exemple. Une préconisation sur les bons gestes est également possible : ouverture des fenêtres, décalage des heures des récréations pour les établissements accueillant des enfants…

  • pour les aménagements urbains en projet, des fiches prescriptives indiquant les actions à mettre en oeuvre pourraient être développées et intégrées avant autorisation des travaux. Il est par exemple préférable de reculer les bâtiments de l’axe routier le plus proche/polluant et d’orienter les parcs privatifs vers l’intérieur plutôt que vers ces axes routiers polluants. Dans ce cadre, des modélisations plus fines à l’échelle de la rue permettraient de réaliser des cartes de pollution avant/après en fonction des projets proposés.

Cette CSA est une première version amenée à évoluer.