Bilan annuel 2020 des pesticides dans l'air en Nouvelle-Aquitaine

Partager :
Bilan
10 mars 2022

En 2020, Atmo Nouvelle-Aquitaine a recherché les pesticides dans l’air de 6 communes de la région :

  • environnement agricole dominé par les grandes cultures : Limoges (87) et Poitiers (86),
  • environnement mixte grandes cultures et vignes : Bordeaux (33), Cognaçais (16),
  • environnement viticole : Graves (33),
  • environnement mixte grandes cultures et vergers (notamment la culture de la prune d’Ente) : canton du Livradais (47).

Parmi les 105 molécules recherchées sur la Nouvelle-Aquitaine en 2020, 40 ont été détectées, dont 17 fongicides, 12 herbicides, 11 insecticides.

Malgré un nombre de molécules détectées en baisse en 2020, les concentrations moyennes ont augmenté, notamment celles d’herbicides. Sur les 6 communes où les mesures ont été réalisées, les principales molécules qui dominent l’air en 2020 sont :

  • le prosulfocarbe (surtout utilisé comme herbicide des céréales d’hiver), molécule dominante à Poitiers et dans Le Livradais,
  • la pendiméthaline (herbicide à large spectre d’action qui peut être utilisée aussi bien sur des grandes cultures, au printemps sur du colza ou du maïs et à l’automne sur des céréales d’hiver, que sur des vignes ou des vergers), molécule présente sur l’ensemble des sites,
  • le folpel (fongicide de la vigne), molécule dominante notamment sur les sites entourés de vignes (Cognaçais, Graves et Bordeaux).

De plus, l'évolution des concentrations mesurées sur les différents sites au cours de l'année suit le calendrier des traitements des cultures agricoles :

  • en zones de grandes cultures et de vergers (Poitiers, Cognaçais et Le Livradais) les pics sont atteints au coeur des périodes de traitement de l’automne et de l’hiver,
  • à proximité des vignes (Cognaçais, Graves et Bordeaux), les pics sont atteints durant les traitements fongicides de l’été.