Actualité
16 septembre 2022
Atmo Nouvelle-Aquitaine
Episode de pollution
Observatoire de la qualité de l’air

Nouvel incendie déclaré le 12 septembre à Saumos en Gironde

Nouvel incendie à Saumos en Gironde (12 septembre)
Partager :

Un nouveau feu de forêt s'est déclaré lundi 12 septembre après-midi sur la commune de Saumos dans le Médoc (Gironde).

Situation au 17/09 : amélioration de la qualité de l'air mais zone incendiée encore impactée

L'incendie de Saumos est fixé depuis jeudi 15/09, cependant des fumées se dégagent encore des zones incendiées. Ces fumées peuvent se déplacer au delà de la zone incendiée selon la direction des vents.

Hier (16/09), les moyennes journalières de particules en suspension PM10 sur l’agglomération de Bordeaux et dans le sud des Landes (Dax, Mont-de-Marsan) n’ont finalement pas dépassé le seuil d’information et de recommandations, bien qu’une hausse des concentrations en particules a été observée dans la matinée sur nos stations de mesures de l’agglomération bordelaise. Toutefois, les niveaux de particules ont pu être plus élevés à proximité de la zone incendiée.

Aujourd’hui (17/09) et demain (18/09), les vents prévus par Météo France ont changé et sont passés de secteur Nord-Est, ainsi les panaches des fumées encore présentes pourraient impacter la qualité de l’air à proximité de la zone incendiée et celle du Bassin d’Arcachon. Cependant, l’ampleur des fumées semble diminuer, et le risque de dépassement du seuil d'information et de recommandations aujourd'hui est faible en Gironde. Bien qu'un impact ponctuel peut-être encore possible sur le bassin d'Arcachon, le seuil d’information et de recommandations ne devrait pas être dépassé sur la journée. Toutefois, les niveaux de particules peuvent être encore élevés sur les communes au coeur de la zone incendiée.

Ainsi, les procédures d'alerte ont été levées sur les départements de Gironde et des Landes. Cependant, la zone incendiée reste impactée par les fumées, la population de ces communes est invitée à suivre les recommandations sanitaires de l’Agence Régional de la Santé.

Situation au 16/09 : un feu fixé mais dont les fumées impactent encore la qualité de l'air

L'incendie de Saumos est désormais fixé, cependant des reprises de feux sont toujours observées. Le feu peut encore provoquer des panaches de fumées qui se déplacent parfois sur de nombreux kilomètres selon la direction des vents.

Hier (15/09), les moyennes journalières de particules sur l'agglomération de Bordeaux et dans le Sud des Landes (Dax, Mont-de-Marsan) n'ont finalement pas dépassé le seuil d'information et de recommandations, cependant les niveaux de particules ont pu être plus élevés à proximité de la zone incendiée.

Aujourd'hui (16/09), les vents prévus par Météo France sont toujours de secteurs Nord-Ouest, de force relativement faible. Les départements de la Gironde et des Landes se situent toujours sous les panaches du feu de Saumos et les niveaux de particules peuvent augmenter au cours de la journée. Ce matin, une hausse des particules est observée sur nos stations de mesures de l'agglomération Bordelaise.

Incendie Saumos : Concentrations PM10 Landes16/09
Incendie Saumos : Concentrations PM10 Gironde 16/09

 

Demain (17/09), les vents prévus par Météo France sont de secteurs Nord-Est, ainsi les panaches des fumées pourront impacter la qualité de l'air du Bassin d'Arcachon.

Les indices ATMO des communes risquant d'être impactées par les panaches des incendies sont codés en "Événement" car nos outils de prévision actuels ne permettent pas de prévoir avec justesse l'impact des fumées.

Évolution du 15/09 : dégradation de la qualité de l’air en Gironde

Des hausses de concentration en particules en suspension PM10 sont enregistrées dans la nuit de mercredi à jeudi. Un nouveau vent, venu d’ouest, a dirigé le panache de fumée directement vers l’agglomération bordelaise. Ce changement a intensifié les concentrations en PM10 enregistrées sur nos stations de mesures en Gironde. Le département doit s’attendre à un dépassement du seuil réglementaire des particules en suspension, pour aujourd’hui et demain. En effet, même si les vents doivent changer d’ici ce soir, le panache va continuer de survoler le département. Les vents pousseront donc le panache vers le sud-est jusqu’à samedi où il sera davantage poussé vers le sud-ouest de la région.

incendie Saumos - station de mesures Girondes Atmo Nouvelle-Aquitaine

 

Nous constatons également une hausse des concentrations en particules en suspension dans les Landes, sur notre station de Mont-de-Marsan. Même si cette hausse reste dans une moindre mesure, comparée à la Gironde, les seuils réglementaires pourraient également être dépassés pour les PM10. En effet, les Landes seront exposées au panache de fumée jusqu’à demain.

incendie Saumos - station de mesures Landes Atmo Nouvelle-Aquitaine

 

État de la qualité de l’air entre le 13/09 et le 14/09

De légères hausses de concentrations en particules ont été enregistrées en Nouvelle-Aquitaine. Le vent a poussé le panache de fumée vers le Nord-Est notamment. Ce panache étant en mouvement, il a impacté la qualité de l’air sur de courtes périodes. Ainsi, nos stations ont enregistré des hausses plus significatives pour les agglomérations d’Angoulême (16), puis dans une moindre mesure l'agglomération de Saint-Junien (87) (entre 2h et 6h du matin). Les concentrations étaient proches du seuil d’information et de recommandation sur Angoulême.

Les panaches ont ensuite impacté le Nord de la zone incendiée, jusqu'aux agglomérations de La Rochelle et Niort, cependant l'impact a été limité sur la matinée. Dans la nuit de mardi à mercredi, les panaches ont impacté l'agglomération de Bordeaux, de manière limitée au regard des données de nos stations de mesures :

  • Agglomérations de La Rochelle (3 stations) et de Niort (2 stations) : alors que les concentrations en PM10, PM2,5 et PM1 enregistrées dans la journée du 13/09 restaient basses, nos stations de mesure ont enregistré une hausse plus importante de ces concentrations mais sur une période très courte (entre 8h et 10h du matin). Ce pic de concentration est insuffisant pour déclarer un dépassement de seuil réglementaire.
  • Agglomération de Bordeaux : une hausse des concentrations en PM10, PM2,5 et PM1 a été enregistrée dans la nuit de mardi à mercredi (0h à 3h) mais en restant en dessous des seuils réglementaires.
Incendie Saumos : concentrations en particules 13/09

Pour aujourd'hui, les prévisions météorologiques indiquent des vents tournants au cours de la journée, avec en début et milieu de journée, des vents venant du Sud-Ouest qui risquent de chasser les fumées des incendies vers la Charente, tandis qu'en fin d'après-midi et soirée, les vents venant de l'Ouest risquent de chasser les fumées en direction de l'agglomération de Bordeaux.

Pour demain, si la situation des feux ne s'améliore pas, les vents prévus, de secteur Ouest ou Nord-Ouest, risquent ainsi d'impacter l'agglomération de Bordeaux et le sud Gironde.

Les indices ATMO des communes risquant d'être impactés par les panaches des incendies sont codés en "Événement" car nos outils de prévisions actuels ne permettent pas de prévoir avec justesse l'impact des fumées.

Point de situation de l'incendie au 13/09

Les feux ont provoqué un panache de fumée qui est monté assez haut en altitude et a été chassé par des vents venus du Sud en direction de la Charente-Maritime. Bien que l'incendie ait été ressenti dès lundi soir jusqu'à La Rochelle (odeurs de fumée), les mesures de la station à la Rochelle n'ont pas augmenté significativement cette nuit. Cependant les niveaux de particules PM10 augmentent depuis 8h ce matin sur nos stations de La Rochelle et de Niort. Vous pouvez suivre l'évolution des concentrations de pollution aux PM10 sur notre page des Mesures en temps réel.

Les indices ATMO des communes situées au Nord de l'incendie de Saumos sont codés en "Événement" car jugés non représentatifs de la situation réelle.

Les recommandations de l'ARS

En cas d’exposition aux fumées, les autorités sanitaires recommandent fortement de porter un masque de protection  filtrant type FFP2 ou FFP3. Le niveau de filtration doit être adapté à l’épaisseur des fumées et à la fragilité des personnes (ex : problèmes cardio-respiratoires, asthme, maladies pulmonaires, femmes enceintes…)

Dans les zones les plus éloignées où parviennent les fumées des feux de forêt, les recommandations pour éviter les irritations consistent, pour tous, à :

  • limiter le temps passé à l’extérieur,

  • restreindre les activités physiques intenses en extérieur,

  • surveiller de près les personnes à risques.

Les salariés exécutant un travail physique en plein air peuvent être soumis, de ce fait, à une exposition longue augmentant le risque d’irritation. Leurs employeurs sont invités à faire preuve de vigilance, et à saisir le cas échéant leur service de médecine du travail.

Pour une simple sensation d’odeur gênante et/ou d’irritation des voies respiratoires supérieures, il n’est pas nécessaire de solliciter le médecin traitant, ni d’appeler le numéro d’urgence du SAMU-Centre 15.

Personnes à risque : une vigilance particulière est nécessaire

Sont particulièrement concernées les personnes ayant des antécédents respiratoires de type asthme, insuffisance respiratoire chronique ou autres pathologies respiratoires, ainsi que les personnes présentant une insuffisance cardiaque, pour lesquelles les effets irritants des fumées peuvent aggraver leur pathologie.

En fonction de l’apparition de symptômes ou d’une gêne respiratoires, les personnes à risque doivent se rapprocher d’un médecin généraliste, et à défaut, en fonction de l’intensité des symptômes ou de la gêne, contacter le numéro d’urgence 15.