Actualité
15 janvier 2020
Sensibilisation
Santé
Chauffage et brûlage
Episode de pollution
Bons gestes

Bien se chauffer au bois en économisant et sans polluer, c'est possible !

Bien se chauffer au bois sans polluer
Partager :

Alors qu’est sorti le bilan des épisodes de pollution de l’air pour l’hiver 2018/2019 qui indique que les particules fines issues de la combustion du bois sont les principaux polluants atmosphériques sur ces périodes hivernales et que de plus en plus de foyers choisissent le bois pour se chauffer, Atmo Nouvelle-Aquitaine et ses partenaires ont décidé de mener une campagne de sensibilisation au bon usage de son chauffage au bois sans polluer.

En hiver, le chauffage au bois est responsable d’une part importante de pollution aux particules fines

Mal utilisé, le chauffage au bois est une source de pollution importante en raison d’une mauvaise combustion. Particules fines, monoxyde de carbone, oxydes d’azote, composés organiques volatils, hydrocarbures aromatiques polycycliques… la liste des polluants atmosphérique est longue et ils peuvent dégrader la qualité de l’air à l’extérieur mais aussi à l’intérieur des logements.
En hiver, en raison des conditions météorologiques et de l’augmentation des feux, ces polluants peuvent représenter jusqu’à 90% de la pollution atmosphérique mesurée. Et les risques pour la santé sont importants, en particulier pour les personnes les plus fragiles (personnes âgées, enfants, femmes enceintes...) ou bien présentant des difficultés respiratoires ou des risques cardiaques.

En Nouvelle-Aquitaine, sur la période hivernale 2018/2019, le chauffage au bois représente 61% des émissions de PM2,5

Quelques règles simples pour faire des économies et ne pas polluer

La première règle consiste à n’utiliser que du bois de chauffage et rien d’autre ! Surtout pas de bois de récupération qui peuvent contenir des produits toxiques. Ce bois doit être bien stocké, à l’abri de la pluie pour rester bien sec. Il existe aussi la technique de l’allumage inversé, grosses bûches en bas, petites bûches en haut, qui permet de diminuer fortement les émanations de gaz et éléments toxiques lors de l’allumage.
En respectant ces quelques règles, le risque de pollution est maîtrisé et la performance énergétique de son chauffage augmentée avec une consommation à la baisse. Une bonne nouvelle pour l’environnement, la santé de tous et la facture énergétique de chacun !

En respectant quelques règles simples, le chauffage au bois est une des meilleures solutions pour se chauffer. Une solution à la fois économique, durable et respectueuse de l’environnement.

Une solution économique, écologique et performante

Le chauffage au bois représente aujourd’hui l’énergie la moins chère du marché et c’est celle qui, bien utilisée, a le mois d’impacts sur la qualité de notre air. C’est aussi une énergie renouvelable, zéro carbone et locale ! De plus, les équipements sont aujourd’hui de plus en plus performants et permettent de piloter efficacement le chauffage de sa maison de manière très précise pour un maximum de confort.
Pour inciter les foyers à s’équiper d’un poêle ou d’un insert, de nombreuses aides financières sont proposées (crédit d’impôt, prêt à taux zéro…).

Avec cette campagne (site web, relations presse, réseaux sociaux…), vous aurez les cartes en main pour faire bon usage de votre chauffage au bois, de manière simple, pour limiter les risques de pollution et faire des économies sur vos factures. Retrouvez le site dédié Bien se chauffer au bois en Nouvelle-Aquitaine

 

Partenaires de la campagne Bien se chauffer au bois en Nouvelle-Aquitaine