Épisodes de pollution

  • 24 janvier 2017 - Episode de pollution
    Partager :
    Dispositif préfectoral activé
    Zone(s) concernée(s) Niveau Polluant(s)
    Charente
    Informations recommandations
    PM10
    Charente-Maritime
    Informations recommandations
    PM10
    Vienne
    Alerte
    PM10
    Deux-Sèvres
    Alerte
    PM10
    Creuse
    Informations recommandations
    PM10
    Dordogne
    Informations recommandations
    PM10
    Gironde
    Alerte
    PM10
    Landes
    Alerte
    PM10
    Lot-et-Garonne
    Informations recommandations
    PM10
    Pyrénées-Atlantiques
    Informations recommandations
    PM10
    Haute-Vienne
    Informations recommandations
    PM10

    Mardi 24 janvier : les niveaux de particules (PM10) sont toujours soutenus, en raison, notamment, de conditions météorologiques favorables à leur accumulation. Les températures froides, en particulier pendant la nuit, entraînent par ailleurs une utilisation accrue des moyens de chauffage dont les émissions de particules s'ajoutent aux autres sources d'émissions déjà présentes sur le territoire (en particulier le trafic). La Nouvelle-Aquitaine compte donc 7 départements en procédure d’information-recommandations et 4 départements en alerte (Gironde, Landes, Deux-Sèvres et Vienne). La Corrèze est le seul département à avoir levé la procédure déclenchée hier.

    Mercredi 25 janvier : la situation pourrait s'améliorer, notamment sur le nord de la région à la faveur de conditions météorologiques plus favorables. Ainsi Les départements de Charente, Charente-Maritime, Vienne et Deux-Sèvres devrait lever les procédures actuellement en cours. La Gironde devrait par ailleurs repasser en procédure d’information-recommandations.

    Recommandations sanitaires et comportementales

    MESSAGES SANITAIRES À DESTINATION DES POPULATIONS VULNÉRABLES, DES POPULATIONS SENSIBLES ET DE LA POPULATION GÉNÉRALE

    Les messages ci-après définissent les informations et recommandations à diffuser aux populations en fonction de la nature de la pollution et des contextes locaux.

     

    Messages sanitaires en cas de dépassement (prévu ou constaté) des seuils d’information et de recommandation fixés pour les polluants suivants: particules de taille inférieure à 10 micromètres (PM10), dioxyde d’azote (NO2), dioxyde de soufre (SO2), ozone (O3)
    POPULATIONS CIBLES
    des messages
    MESSAGES SANITAIRES

    Populations vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

    Populations sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple: personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

    En cas d’épisode de pollution aux polluants suivants: PM10, NO2, SO2 : limitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (horaires à préciser éventuellement au niveau local). Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur.
    En cas d’épisode de pollution à l’O3 : limitez les sorties durant l’après-midi (ou horaires à adapter selon la situation locale). Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air; celles à l’intérieur peuvent être maintenues.
    Dans tous les cas : en cas de symptômes ou d’inquiétude, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin.
    Population générale Il n’est pas nécessaire de modifier vos activités habituelles.

     

    Messages sanitaires en cas de dépassement (prévu ou constaté) des seuils d’alerte fixés pour les polluants suivants: particules de taille inférieure à 10 micromètres (PM10), dioxyde d’azote (NO2), dioxyde de soufre (SO2), ozone (O3)
    POPULATIONS CIBLES
    des messages
    MESSAGES SANITAIRES

    Populations vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

    Populations sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple: personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

    En cas d’épisode de pollution aux polluants suivants: PM10, NO2, SO2 : évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (horaires à préciser éventuellement au niveau local). Evitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur. Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.
    En cas d’épisode de pollution à l’O3 : évitez les sorties durant l’après-midi (ou horaires à adapter selon la situation locale). Evitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air; celles peu intenses à l’intérieur peuvent être maintenues.

    Dans tous les cas : en cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple: essoufflement, sifflements, palpitations) :

    • prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ;
    • privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
    • prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.
    Population générale Réduisez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions). En cas d’épisode de pollution à l’ozone, les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) à l’intérieur peuvent être maintenues. En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple: essoufflement, sifflements, palpitations), prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin.

    Pour connaître le détail des recommandations, consultez l’arrêté du 20 août 2014 relatif aux recommandations sanitaires en vue de prévenir les effets de la pollution de l’air sur la santé.

    Pour en savoir plus :