Mes déplacements

deplacements_bouchon.jpg
Partager :

Le transport routier est une source importante de pollution de l’air et de dégradation du climat. Pourtant dans tous les besoins de mobilité, il est possible de réduire ses émissions de polluants et de gaz à effet de serre. A chacun de trouver, pour chaque déplacement, la solution la plus adaptée.

Le transport routier, une source importante de pollution de l'air en Nouvelle-Aquitaine

Le centre des grandes agglomérations et le voisinage immédiat des axes routiers sont particulièrement touchés par la pollution liée au trafic automobile. Dans la région, les transports contribuent à plus de la moitié des émissions d’oxyde d’azote et à environ ¼ des émissions de particules. Réduire l’exposition des populations affectées par cette pollution constitue un enjeu de santé publique.

Habiter à proximité du trafic routier augmenterait de 15 à 30 % les nouveaux cas d’asthme chez l’enfant. De plus, les transports contribuent à la dégradation du climat (plus d’1/3 des émissions de GES).

Diversifier sa mobilité pour améliorer la qualité de l'air et la santé de tous !

En ville, la marche à pied, le vélo, les transports en commun, les solutions d’auto-partage ou de voitures en libre-service sont autant de moyens de se déplacer.
En zones périurbaines ou rurales, les transports alternatifs à la voiture peuvent être limités. Cependant, une multitude de solutions permet d’optimiser l’utilisation de votre véhicule et ainsi réduire jusqu’à 60 % de vos émissions de polluants : covoiturage, parc-relais, éco-conduite, achat d’un véhicule sobre et adapté à ses besoins, innovations technologiques comme la voiture hybride, le start & stop...