Usine SAFT de Nersac (16) : mesures des éléments traces métalliques dans l’air ambiant du 18 septembre au 13 décembre 2017

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
30 mars 2018

Du 18 septembre au 13 décembre 2017, des mesures de métaux (ou éléments traces métalliques – ETM) (arsenic, nickel, cadmium, plomb) dans l’air ambiant ont été réalisées sur trois sites de mesures dans l’environnement de la SAFT de Nersac.

Les principales conclusions de cette étude sont le suivantes :

  • Les campagnes de mesure sur chaque site n’ont qu’une durée d’un mois, elles ne peuvent donc être comparées aux seuils réglementaires définis à l’échelle annuelle qu’à titre indicatif. Donc, à titre indicatif, les concentrations en arsenic (As), nickel (Ni), cadmium (Cd) et plomb (Pb) mesurées en 2017 sont largement inférieures aux valeurs seuils réglementaires (valeur cible pour Ni, Cd et As, objectif de qualité et valeur limite pour Pb) ;
  • Les concentrations en cadmium sont très faibles et le nombre de semaines de mesure est limitée. Cependant, sur le site « Place du Peu », les concentrations en cadmium semblent augmenter légèrement quand le site est exposé à des vents provenant de la SAFT (secteur Nord-Est).
  • Pour les autres ETM, aucune corrélation n’est observée. Les concentrations sont du même ordre de grandeur entre les 4 semaines de mesures sur chacun des sites de prélèvement ;
  • L’historique des mesures montre une tendance à la baisse des concentrations de nickel sur les trois sites de prélèvement. La tendance est moins nette pour le cadmium sur le site « Bois Bedeuil », mais visible depuis 2013 pour les sites « DREAL » et « Place du Peu » ;
  • Il n’est pas possible de différencier l’influence des émissions de la SAFT d’une part, des émissions des autres sources du territoire d’autre part. Cependant, depuis 2009, pour le Cd et le Ni, les concentrations sur les sites « DREAL » et « Place du Peu » sont en baisse et tendent vers la même concentration que le « Bois Bedeuil » (site le plus éloigné et donc le moins impacté par les activités de la SAFT) ;
  • Par rapport aux valeurs de comparaison d’autres sites français, les concentrations en Ni, Cd et Pb mesurées lors de cette étude sont similaires aux concentrations les plus faibles mesurées en France. La concentration moyenne en As, quant à elle, est très légèrement supérieure à 1,1 ng/m3 (1,13 ng/m3) comme seulement 6% des sites français (données de 2016). Cependant, l’arsenic n’est pas utilisé dans les process de la SAFT.