Suivi des odeurs autour de l’unité de méthanisation Agri-Seudre Energies

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
27 juillet 2022

Suite aux inquiétudes de riverains, les exploitants de la future unité de méthanisation Agri-Seudre Energies, située à Le Chay (Charente-Maritime), sollicitent l’accompagnement d’Atmo Nouvelle-Aquitaine pour le suivi et la mise en place d’une veille olfactive réalisée par un jury de nez riverains.

L’observatoire des odeurs ainsi instauré vise notamment à objectiver les nuisances perçues par les riverains afin de disposer d’éléments permettant d’apprécier la situation odorante dans l’environnement de l’installation.

La durée de l’étude a permis de saisir les odeurs avant et après la mise en fonctionnement de l’unité de méthanisation.

Les odeurs perçues représentent globalement les diverses activités agricoles et domestiques que l’on peut rencontrer dans un environnement tel que celui d’Agri-Seudre Energies, à dominante rurale : feu de cheminée, déchets verts, barbecue, lisier, fumier, fleur. Les différentes familles odorantes rencontrées sont décrites avec une faible intensité et un faible niveau de gêne, avant mais aussi après que l’installation soit mise en service.
La famille excrément affiche une proportion de perceptions forte/très forte et gênante/très gênante plus importante. Néanmoins, une part modérée de 34% de ces perceptions déclarées après mise en fonctionnement de l’installation, est considérée comme « sous les vents » de l’unité de méthanisation.
Les perceptions appartenant aux familles odorantes engrais, fleur, fraîcheur, brûlé, autres sont difficilement imputables aux activités de l’unité. Et celles de la famille déchets verts sont peu nombreuses.