Etude de préfiguration d’une Zone à Faibles Emissions sur Bordeaux Métropole - Scénarisation et impact sur la qualité de l’air

Partager :
Rapports / Synthèses d'étude
06 mai 2019

Depuis 2007, des dépassements réguliers de seuils de la réglementation ont été observés sur la métropole bordelaise, plus précisément entre 2007 et 2010 pour les particules en suspension PM10 et entre 2007 et 2011 ainsi qu’en 2013 pour dioxyde d’azote NO2. Aujourd’hui, elle ne fait plus partie des 13 zones et agglomérations, identifiées par la Commission Européenne, présentant des dépassements de seuils de qualité de l’air pour lesquelles la France l’avait mise en demeure pour ce non-respect. En revanche, les outils de modélisation montrent que, sur son territoire, les concentrations en polluants restent élevées voire en dépassements de ces mêmes seuils, notamment au niveau des principaux axes routiers.

Aussi, afin de répondre aux exigences de la Commission Européenne, l’Etat a lancé en 2015, sur la base du volontariat, un appel à projet “Villes Respirables en 5 ans” pour lequel Bordeaux Métropole s’est engagée et a été retenue en tant que lauréate. Elle reçoit un appui financier et méthodologique des services de l’Etat et de l’ADEME. Concrètement, la métropole s’engage, entre autres, à réaliser une carte stratégique de la qualité de l’air pour une meilleure prise en compte de l’exposition des populations à la pollution atmosphérique dans les zones d’aménagement urbain.

À Bordeaux, les dépassements récurrents de la station de proximité automobile de Gambetta fermée fin 2017 et déplacée sur les boulevards, représentative des niveaux d’exposition observés en proximité automobile, posent la question de la mise en place et de l’opportunité d’une Zone à Faibles Emissions, ZFE. C’est pourquoi, dans le cadre de l’appel à projet, Bordeaux Métropole s’est engagée à réaliser une étude permettant de conclure sur l’opportunité de mettre en place une ZFE. Atmo Nouvelle-Aquitaine a été intégré en tant que partenaire dans cette étude pour la réalisation d’études de scénarisation et évaluer l’impact en termes de qualité de l’air lié à la mise en oeuvre de la ZFE.

Ce rapport a pour objectif de présenter sur la métropole bordelaise :

  • Un diagnostic basé sur un bilan de la qualité de l’air, un inventaire des émissions de polluants atmosphériques, et une Carte Stratégique Air.
  • La méthodologie et les résultats de scénarisation ZFE en termes de qualité de l’air et d’exposition de la population associée.