ZIP Estuaire Adour - Etude de la qualité de l'air

Partager :
header_zip_adour.png
Etude
Réalisée
Partenaire(s) :
Du
14 mai 2019
au
31 mars 2022

Zone Industrialo-Portuaire (ZIP) Estuaire Adour
Pourquoi cette étude ?

La ZIP Estuaire Adour concentre de nombreux sites industriels sur les deux rives de l'Adour ainsi qu'une densité de population importante. Une étude de zone a été réalisée dans la ZIP avec un certains nombre de mesures. Dans la continuité de cette étude de zone, l'agglomération Pays Basque a souhaité réaliser des investigations complémentaires. Notamment sur les polluants particulaires et les métaux potentiellement émis par les diverses activités industrielles et portuaires de la ZIP. L'agglomération Pays Basque a également souhaité réaliser un état des lieux des polluants gazeux dans l'environnement de la ZIP. 

Que peut-on en retenir ?

Pour les particules PM10 et PM2,5 sur les deux sites étudiés (un en rive gauche et un en rive droite), les seuils règlementaires ont été respectés. Les seuils de référence recommandés par l’OMS ont été dépassés mais ils l’ont été également sur les stations fixes de surveillance. Globalement, l’étude montre qu’une majorité des PM10 est apportée par des vents provenant de la zone « BoucauTarnos » de la ZIP.

Les concentrations relevées en benzène, seul COV règlementé, sont conformes aux seuils règlementaires.
Pour les composés odorants, les concentrations en sulfure d’hydrogène sont plus élevées sur un site dans la zone industrielle en rive droite que sur le site témoin, mais restent faibles. Les concentrations en ammoniac y sont plus élevées également. Des odeurs ont pu être ressenties pendant la période de prélèvement.

Pour les métaux dans les retombées atmosphériques, le nickel, l’arsenic, le plomb et le zinc, qui sont les seuls pouvant être comparés à des seuils de référence, ont respecté ces dernières. Certains des sites étudiés montrent des concentrations moyennes annuelles supérieures au site témoin pour le chrome, le manganèse, le nickel et le zinc.

Pour les métaux dans les lichens, trois sites présentent des concentrations plus élevées que les autres pour le nickel, le chrome, le plomb et l’arsenic. Ils sont tous situés en rive droite de l’Adour et proche de la partie de la ZIP située sur les communes de Boucau et Tarnos.

Les moyens mis en œuvre

Analyseurs automatiques de PM10 et PM2.5 + jauges de dépôts + tubes passifs.

Polluant(s) concerné(s)
Composés Organiques Volatils (benzène, toluène, Aldéhydes...)
Métaux lourds (Plomb, mercure…)
Particules (PM10, PM2,5, PUF...)
Thématiques
Industrie
Observatoire de la qualité de l’air
Zone(s) concernée(s)
CA Agglomération Côte Basque Adour
CC Côte Landes Nature
Région Nouvelle-Aquitaine
Tarnos
Pyrénées-Atlantiques
Anglet
Bayonne
Boucau

En savoir plus, contactez :
Mme
Emilie Palka