Surveillance de la qualité de l'air autour de l'Unité de Valorisation Énergétique de La Rochelle

Partager :
header_uvelarochelle.png
Etude
Réalisée
Partenaire(s) :
Du
31 octobre 2018
au
28 novembre 2018

La Rochelle (17)
Pourquoi cette étude ?

Quantifier l'impact de l'activité de l'UVE de La Rochelle sur les concentrations en dioxines/furannes et métaux lourds dans différentes matrices : air ambiant, retombées atmosphériques

Que peut-on en retenir ?

Dioxines et furannes en air ambiant

Cette année, les concentrations en équivalent toxique du total des 17 congénères sont du même ordre voire inférieures à ce qui est habituellement mesuré autour de l’UVE de La Rochelle depuis le début du suivi par Atmo Nouvelle-Aquitaine.
Sur les deux sites de prélèvement, les concentrations mesurées se situent tout de même dans les valeurs hautes des concentrations du totale des congénères en équivalent toxique mesurées autour d’incinérateurs sur la région Nouvelle-Aquitaine.

Dioxines et furannes dans les retombées atmosphériques

78 % des molécules analysées sur les quatre sites ont des concentrations inférieures au seuil de quantification analytique.
Les niveaux du total des 17 congénères dans les retombées atmosphériques font partis des plus bas observés depuis le début du suivi de l’UVE par Atmo Nouvelle-Aquitaine.

Les concentrations en équivalent toxique du total des 17 congénères les plus toxiques mesurées sur les sites de prélèvement dans les retombées atmosphériques sont inférieures à la valeur médiane des concentrations généralement mesurées autour d’incinérateurs sur la région.

Métaux lourds en air ambiant

Sur l’ensemble des sites et lors des deux semaines de prélèvements, les concentrations des métaux lourds réglementés sont très inférieures aux seuils (comparaison réalisée à titre indicatif, les seuils n’étant applicables qu’à l’échelle annuelle).
Le site « Port-Neuf » pendant la deuxième semaine de prélèvement a été le plus exposé aux vents en provenance de l’UVE. Le nickel a été détecté seulement sur ce site pour de prélèvement. Il est possible que l’activité de l’UVE soit responsable de cette mesure. La concentration étant 15 fois inférieure à la valeur réglementaire (applicable à l’échelle annuelle).
Cette année, les concentrations en métaux lourds non réglementés sont les plus faibles mesurées cette 2018 sur l’ensemble des sites de prélèvements depuis le début du suivi des métaux lourds dans cette matrice en 2016.
Le cadmium, le mercure et le chrome hexavalent n’ont été détectés sur aucun des sites. Aucun élément n’a été mesuré sur le site « STEP » pendant la deuxième semaine de prélèvement.

Métaux lourds dans les retombées atmosphériques

Les concentrations en manganèse, cadmium, nickel et plomb sont plus importantes sur les sites « Tour Carrée » et « UVE », proches de l’UVE de La Rochelle.

Les concentrations mesurées en arsenic et plomb, sur les trois sites de prélèvement sont un peu supérieures à ce qui est habituellement mesuré autour d’incinérateurs dans les retombées atmosphériques sur la région. Pour l’arsenic et le nickel, les valeurs restent toutefois très proches de la valeur médiane.

Pour le cadmium et le manganèse, les concentrations mesurées sur les sites « UVE » et « Tour carrée » font parties des valeurs fortes des concentrations mesurées autour d’incinérateurs dans les retombées atmosphériques sur la région en restant proche de ce qui est généralement mesuré autours d’incinérateurs sur la région. Les concentrations sont inférieures à la valeur médiane sur le site de « La Fayette ».

Les concentrations mesurées en nickel sur les trois sites sont inférieures à la valeur médiane des concentrations mesurées autour d’incinérateurs dans les retombées atmosphériques sur la région.

Les moyens mis en œuvre

Préleveurs : 

  • STEP de La Rochelle

  • Port Neuf

Jauges OWEN :

  • Unité de Valorisation Énergétique de La Rochelle

  • STEP de La Rochelle

  • Port Neuf

  • Tour Carrée 

  • Résidence La Fayette

Polluant(s) concerné(s)
Dioxines - furanes
Métaux lourds (Plomb, mercure…)
Thématiques
Industrie
Zone(s) concernée(s)
Région Nouvelle-Aquitaine
Charente-Maritime
La Rochelle

En savoir plus, contactez :
M
Mathieu Lion