Suivi de l'observatoire des odeurs de ValOrizon à Monflanquin (47) - 2019

Partager :
valorizon.jpg
Etude
Réalisée
Partenaire(s) :
Du
1 janvier 2019
au
31 mars 2020

Installation de stockage de déchets ménagers à Monflanquin (47)
Pourquoi cette étude ?

Mise à jour du 03/04/2020

Dans le cadre de son arrêté préfectoral, ValOrizon doit organiser une surveillance des odeurs autour de son Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND) de Monflanquin.

Pour ce faire, ValOrizon a souhaité se faire accompagner d’Atmo Nouvelle-Aquitaine, l’observatoire régional de la surveillance de la qualité de l’air. L’accompagnement de ValOrizon consiste en un suivi des odeurs perçues aux abords du centre d’enfouissement des déchets grâce à l’observatoire des odeurs en place depuis 2018.

L’objectif d’un observatoire des odeurs est notamment d’objectiver les nuisances subies par les riverains afin de disposer d’éléments permettant, année après année, d’apprécier l’évolution de la situation odorante autour de l’installation.

Que peut-on en retenir ?
  • Une très forte mobilisation des nez

1 086 observations ont été réalisées dans le cadre des observations planifiées, soit 81 % des observations théoriques. Ce chiffre montre, cette année encore, une très bonne participation et implication des riverains.

participation_observatoire.png
  •  ​Une charge odorante significative

La charge odorante, potentiellement liée à l’installation de stockage des déchets, est significative. En effet, sur les 84 jours où des observations étaient planifiées, il y a eu 49 jours, soit 58 % du temps, où au moins un observateur, à un endroit du domaine d’étude, a déclaré une perception odorante. Il faut néanmoins noter que cette charge odorante est moins importante cette année qu’en 2018.

Ce sont 336 perceptions odorantes qui ont été relevées par les nez dans le cadre de leur mission, dont 241 perceptions indiquées de manière spontanée, signe que les nuisances olfactives sont régulières, voire même permanentes.

perceptions_maille_20191231.png
  • Des odeurs intenses et gênantes

 Selon les caractéristiques données par les riverains aux odeurs perçues, 64 % des perceptions étaient fortes à très fortes et gênantes à très gênantes. Enfin, sur les 336 odeurs recensées, 81 % s’apparentaient à une odeur de déchets ménagers.

intensite_ressenti.png

Une majorité de signalements sous les vents de l'installation 

Une analyse du positionnement des observateurs au moment de chacune des perceptions a été réalisée. Il en ressort que 74 % des perceptions sont considérées « sous les vents » de l’installation de stockage de déchets ménagers.

sous_vents.png

 

Les moyens mis en œuvre

Fort des premiers éléments positifs de fonctionnement de l’observatoire des odeurs, ValOrizon a souhaité qu’Atmo Nouvelle-Aquitaine renouvelle son animation et son fonctionnement pour l’année 2019.

A la fin de la première année de fonctionnement, 8 riverains continuent à faire partie de l’observatoire des odeurs. Une présentation des résultats des 4 premiers mois de la veille a eu lieu le 2 juillet 2019. Cela a également été l'occasion de refaire une visite du site. Une deuxième réunion de présentation des résultats s'est déroulée le 17 ocotbre 2019, l'occasion de faire le bilan des 8 premiers mois de veille. 

En 2019, les observations planifiées se dérouleront les semaines suivantes (une observation à faire entre 6h et 12h et une observation à faire entre 18h et 24h) :

  •  Semaine 4 du 21 au 27 janvier 2019

  •  Semaine 8 du 18 au 24 février 2019

  •  Semaine 13 du 25 au 31 mars 2019

  •  Semaine 17 du 22 au 28 avril 2019

  •  Semaine 21 du 20 au 26 mai 2019

  •  Semaine 26 du 24 au 30 juin 2019

  •  Semaine 30 du 22 au 28 juillet 2019

  •  Semaine 34 du 19 au 25 août 2019

  •  Semaine 39 du 23 au 29 septembre 2019

  •  Semaine 43 du 21 au 27 octobre 2019

  •  Semaine 47 du 18 au 24 novembre 2019

  •  Semaine 51 du 16 au 22 décembre 2019

Polluant(s) concerné(s)
Odeurs
Thématiques
Industrie
Odeurs
Zone(s) concernée(s)
Région Nouvelle-Aquitaine
Lot-et-Garonne
Monflanquin

En savoir plus, contactez :
Mme
Sarah Le Bail