SAFT Batteries Nersac - Mesures des métaux dans l'air ambiant - 2018

Partager :
header_etudesaftnersac.png
Etude
Réalisée
Partenaire(s) :
Du
17 septembre 2018
au
2 janvier 2019

Nersac (16)
Pourquoi cette étude ?

Cette étude vise à compléter les connaissances déjà acquises sur l’impact des rejets de la SAFT de Nersac sur les concentrations de métaux dans l’air ambiant depuis 2009.
Les études réalisées sur trois sites différents dans l’air ambiant par Atmo Nouvelle-Aquitaine portent sur quatre composés :

  • Arsenic (As),

  • Cadmium (Cd),

  • Nickel (Ni),

  • Plomb (Pb).

 

Que peut-on en retenir ?

Du 17 septembre 2018 au 2 janvier 2019, des mesures de métaux (Arsenic, Nickel, Cadmium, Plomb) dans l’air ambiant ont été réalisées sur 3 sites de mesures dans l’environnement de la SAFT de Nersac.

Les principales conclusions de cette étude sont les suivantes :

  • Les campagnes de mesures sur chaque site n’ont qu’une durée d’un mois, elles ne peuvent donc être comparées aux seuils réglementaires définis à l’échelle annuelle qu’à titre indicatif. Donc, à titre indicatif, les concentrations moyennes en Arsenic, Nickel, Cadmium et Plomb mesurées en 2018 sont inférieures aux valeurs seuils réglementaires (valeur cible pour Ni, Cd et As, objectif de qualité et valeur limite pour Pb).
  • Les concentrations en cadmium sont très faibles et le nombre de semaines de mesure est limité, cependant, sur le site « Place du Peu » du 29/10 au 5/11/18, la concentration en cadmium est plus élevée. Cette semaine-là les vents ont tourné plusieurs fois ne permettant pas de conclure quant à une éventuelle influence des activités de la SAFT de Nersac.
  • Pour les autres métaux, aucune corrélation n’est observée entre les concentrations mesurées et les directions de vents.
  • Il n’est pas possible de différencier l’influence des émissions de la SAFT des concentrations de fond de la zone. Cependant, depuis 2009, pour le Cadmium et le Nickel, les concentrations sur les sites « DREAL » et « Place du Peu » sont en baisse et tendent vers la même concentration que le site « témoin » de « Bois Bedeuil » (site le plus éloigné et donc le moins impacté par les activités de la SAFT). Sauf, cas particulier du Cadmium sur la « Place du Peu » en 2018.
  • Par rapport aux valeurs de comparaison d’autres sites français, les concentrations en Arsenic, Nickel, Cadmium et Plomb mesurées lors de cette étude sont similaires aux concentrations les plus faibles mesurées en France.

 

Les moyens mis en œuvre

Les prélèvements de métaux sont réalisés dans la fraction PM10 selon la norme NF EN 14902 : "Méthode normalisée pour la mesure du plomb, du cadmium, de l'arsenic et du nickel dans la fraction MP10 de matière particulaire en suspension".

Les PM10 (particules de diamètre inférieur à 10 μm) sont échantillonnés à l’aide d'un préleveur séquentiel de poussières bas volume.

Les filtres utilisés sont en fibres de quartz et ils ont fait au préalable l'objet d'analyse pour évaluer leur contamination initiale.

L’extraction des métaux est réalisée par minéralisation par micro-ondes, sous pression. Le dosage des métaux est réalisé par spectrométrie de masse avec plasma à couplage inductif (ICP-MS). Le laboratoire d’analyse est accrédité COFRAC sur ces analyses.
Un blanc terrain a été réalisé sur chaque site de mesures.

Polluant(s) concerné(s)
Métaux lourds (Plomb, mercure…)
Thématiques
Industrie
Observatoire de la qualité de l’air
Zone(s) concernée(s)
Région Nouvelle-Aquitaine
Charente
Nersac

En savoir plus, contactez :
Mme
Fiona Pelletier