Etude de l'impact du ré-envol des poussières de terre battue des terrains de tennis de l'Avenue Aristide Briand

Partager :
Campagne de mesure Tennis Club Rochelais
Etude
Réalisée
Partenaire(s) :
Du
2 septembre 2019
au
2 octobre 2019

Tennis Club de La Rochelle (17)
Pourquoi cette étude ?

Evaluer l'impact des poussières de terre battue au niveau des riverains de la résidence du chemin de Colombier.

Que peut-on en retenir ?

Atmo Nouvelle-Aquitaine a réalisé la mesure de poussières totales pendant un mois au niveau de trois habitations se situant à proximité du Tennis Club de La Rochelle possédant des terrains en terre battue.

Des gênes ayant été signalées par les riverains dues à la présence de poussière rouge dans et à l’extérieur de leurs habitations, des mesures ont été réalisées entre le mois de septembre et d’octobre 2019.

Les résultats obtenus permettent de montrer que les concentrations mesurées au niveau des trois sites sont similaires et plus élevées d’environ 40% que celle du site témoin.

Les valeurs de référence ainsi que les campagnes réalisées précédemment par ATMO Nouvelle-Aquitaine montrent que les résultats sont inférieurs aux concentrations mesurées proches des carrières. Cependant, les résultats montrent que nous ne situons pas dans un environnement sans gênes.

Sachant que 36 % des vents au cours de la campagne provenaient du Tennis Club, il est possible que les concentrations en TSP mesurées trouvent leur origine au niveau des terrains en terre battue.

Les moyens mis en œuvre

Sur une durée d'1 mois, des prélèvements de poussières totales en suspensions (TSP) seront effectués. Pour cela, des jauges Owen seront installées en parallèle sur 4 sites.

Polluant(s) concerné(s)
Particules (PM10, PM2,5, PUF...)
Thématiques
Santé
Observatoire de la qualité de l’air
Zone(s) concernée(s)
La Rochelle

En savoir plus, contactez :
Mme
Cindy Vidal