Chef de Baie - Campagne de mesures des particules PM10

Partager :
header_chefdebaie.png
Etude
Réalisée
Partenaire(s) :
Du
2 juillet 2019
au
2 juillet 2020

Port Atlantique La Rochelle - La Pallice
Pourquoi cette étude ?

En complément de la surveillance permanente réalisée sur le quartier de La Pallice, Port Atlantique La Rochelle indique dans l’action n°19 - engagement n°3 de sa charte de développement durable : « Réaliser annuellement une campagne complémentaire de mesure de la qualité de l’air, afin de suivre l’évolution des paramètres les plus sensibles (PM10, PM2,5) sur des secteurs spécifiques du quartier ». Cette étude s’inscrit donc le cadre de cet engagement.

Depuis 2008, plusieurs sites ont fait l’objet de mesures de la qualité de l’air, notamment dans le secteur du quartier de La Pallice, dans le but d’évaluer l’exposition des riverains. Ainsi en complément de la station permanente de la Place Alcide d’Orbigny, des campagnes de mesures ont été réalisées :

  • en 2012 : sur le boulevard Émile Delmas

  • en 2013 : sur la commune de Rivedoux

  • en 2014 : sur la zone Chef de Baie, à côté du port de pêche

  • en 2016 : sur le boulevard Émile Delmas et sur le site d’Orbigny (mesures des pesticides)

La campagne de mesure à Chef de Baie réalisée d’octobre 2014 à avril 2015 constituait la première phase d’une évaluation à long terme. Elle était destinée à qualifier l’état initial de la qualité de l’air avant le développement de nouvelles activités sur la zone.

La présente étude a pour but d’estimer l’impact sur la qualité de l’air des développements d’activités de la zone Chef de Baie, en particulier du nouveau terminal céréalier du groupe Soufflet.

 

Que peut-on en retenir ?

Des mesures automatiques de PM10 ont eu lieu sur le Port Atlantique La Rochelle, au niveau du quai Brisson, à proximité du port de pêche de Chef de Baie. Les mesures ont duré une année : du 03/07/2019 au 01/07/2020. Le présent rapport présente les résultats de cette étude.

Comparaison avec l’étude de 2014-2015

En 2014-2015, une étude sur les PM10 avait été réalisée par Atmo Nouvelle-Aquitaine (ex : Atmo Poitou-Charentes) au même endroit, mais pendant une période de 6 mois : du 01/10/2014 au 07/04/2015 (cf. Rapport IND_EXT_14_188 du 17/09/2015 d’Atmo Poitou-Charentes).

Dans la première partie des résultats de ce rapport, une comparaison est effectuée entre les deux études, sur la même période de mesure.

  • Les profils des concentrations PM10 sont similaires entre les deux campagnes de mesure de 2014-2015 et 2019-2020. Les pics de PM10 dépassent un peu plus souvent le seuil de la valeur limite de 50 μg/m3 en 2014-2015, qu’en 2019-2020.

  • Les roses de surconcentration moyenne tracées pour les deux études montrent des surconcentrations pour le même secteur de vent : Nord-Ouest.

Résultats complets de la campagne 2019-2020

Dans la deuxième partie des résultats de ce rapport, les résultats complets sont présentés. Une analyse de plusieurs pics de concentration en PM10 a été réalisée en utilisant les données de vent et les données de fréquentation de plusieurs terminaux du Port Atlantique La Rochelle.

  • Le seuil de vigilance « La Pallice » de 100 μg/m3 en moyenne horaire a été dépassé pendant 2% du temps au cours de l’année de mesures.

  • La valeur limite pour la protection de la santé humaine qui est de 50 μg/m3 en moyenne journalière (à ne pas dépasser plus de 35 jours par an) a été dépassé 32 fois sur la période, soit 9% du temps (proche du seuil de dépassement).

  • Les concentrations observées sur le quai Brisson sont plus élevées que les concentrations observées aux stations fixes de La Pallice, de La Rochelle centre et d’Aytré. La concentration moyenne sur la période est de 29,3 μg/m3. Elle est supérieure aux recommandations de l’OMS (seuil OMS : 20 μg/m3 à l’échelle annuelle) mais inférieure à la valeur limite en moyenne annuelle (40 μg/m3) définie dans la réglementation française.

  • Le profil journalier montre que les concentrations mesurées quai Brisson sont plus élevées que les stations fixes, tout au long du jour et de la nuit. Les valeurs les plus élevées sont recensées entre 8h et 19h (UTC), car le chargement et le déchargement des navires ont lieu quasi-exclusivement la journée.

  • Sur les 8 pics de concentrations en PM10 analysés, 5 ont comme source probable le terminal Chef de Baie. Les 3 autres ont pour source probable le terminal Quai Lombard et le terminal Chef de Baie, conjointement. Pour ceux-ci, il n’est pas possible de déterminer la part de particule apportée par chacun.

  • La rose de pollution moyenne sur le quai Brisson montre que les concentrations les plus élevées sont observées pour des vents provenant du Nord-Ouest et du Ouest-Nord-Ouest.

  • La rose de surconcentration moyenne sur le quai Brisson, par rapport à la station de fond urbain « La Rochelle centre », montre une surconcentration pour des vents en provenance du Nord-Ouest et du Ouest-Nord-Ouest, soit des quais de chargement et du nouveau terminal céréalier de Chef de Baie.

 

Les moyens mis en œuvre

Analyseur automatique PM10

Polluant(s) concerné(s)
Particules (PM10, PM2,5, PUF...)
Thématiques
Industrie
Observatoire de la qualité de l’air
Zone(s) concernée(s)
CA de la Rochelle
Région Nouvelle-Aquitaine
Charente-Maritime
La Rochelle

En savoir plus, contactez :
Mme
Emilie Palka