A63 – campagne de mesure de la qualité de l'air

Partager :
A63 campagne de mesure de la qualité de l'air
Etude
Réalisée
Partenaire(s) :
Du
3 mars 2020
au
30 septembre 2021

Saint-Jean-de-Luz (64)
Pourquoi cette étude ?

Réalisation d'une campagne de mesure aux abords de l’autoroute A63 sur la section Ondres/Saint-Geours-de-Marenne, dans le cadre de l’après-projet d’élargissement à 2x3 voies de cette infrastructure. 

Une campagne de mesure avait été effectuée par Atmo Nouvelle-Aquitaine de fin 2009 à mi 2014 afin de déterminer l’état initial de la qualité de l’air. Ce travail avait été complété par une modélisation des concentrations de polluants à différents horizons (état initial, fil de l’eau sans élargissement et état futur avec élargissement).

Cette nouvelle campagne permettra d'évaluer l'évolution de la situation du point de vue de la qualité de l'air.

Que peut-on en retenir ?

Dans le cadre de l’aménagement en 2x3 voies de l’autoroute A63 sur la section Saint-Geours-de-Maremne/Biriatou, Autoroutes du Sud de la France (ASF) a fait appel à Atmo Nouvelle-Aquitaine afin de réaliser une campagne de mesure pour connaître la qualité de l’air aux abords de cette infrastructure nouvellement élargie en 2x3 voies.

Les principales conclusions de cette étude sont les suivantes :

Les concentrations en NO2 mesurées sur le site de l’A63 sont globalement supérieures à celles mesurées sur les stations fixes « Anglet », « Biarritz Hippodrome » et « Bayonne Saint-Crouts ». La valeur limite en moyenne horaire de 200 μg/m3 ainsi que la valeur limite en moyenne annuelle de 40 μg/m3 ont été respectées sur l’année de mesure. La recommandation de l’OMS de 25 μg/m3 en moyenne journalière a été dépassée pendant 65% du temps. La recommandation en moyenne annuelle de 10 μg/m3 n’a pas été respectée. Il en est de même pour les stations fixes « Anglet » et « Bayonne Saint-Crouts ». Le profil de l’évolution des concentrations en fonction de l’heure de la journée est caractéristique du trafic routier : un pic le matin correspondant à l’embauche et un pic le soir correspondant à la débauche. La concentration moyenne obtenue en 2020-21 a diminué de moitié par rapport à celles relevées entre 2010 et 2013, soit avant l’aménagement de l’A63 en 2x3 voies.

Les concentrations en PM10 mesurées sur l’A63 sont du même ordre de grandeur que celles mesurées sur les stations « Anglet », « Biarritz Hippodrome » et « Bayonne Saint-Crouts ». Elles suivent le même profil que les stations fixes au cours du temps. Les pics de PM10 en hiver sont concomitants avec ceux des stations fixes, écartant le trafic sur l’A63 comme source majoritaire. La valeur limite en moyenne journalière de 50 μg/m3 à ne pas dépasser plus de 35 jours par an a été respectée. La valeur limite annuelle de 40 μg/m3 a également été respectée. La ligne directrice de l’OMS de 45 μg/m3 en moyenne journalière a été dépassée pendant 3% du temps. La recommandation de 15 μg/m3 en moyenne annuelle a été dépassée sur le site de l’A63 mais aussi sur les stations « Anglet » et « Biarritz Hippodrome ». La concentration moyenne obtenue en 2020-21 est inférieure à celles relevées entre 2010 et 2013, soit avant l’aménagement de l’A63 en 2x3 voies.

Les concentrations en monoxyde de carbone mesurées sur l’A63 sont faibles. La valeur limite de 10 mg/m3 en maximum journalier de la moyenne glissante sur 8 heures a été respectée pendant l’année de mesure. La ligne directrice de l’OMS de 4 mg/m3 en moyenne journalière a été respectée sur la période de mesure. La concentration moyenne obtenue en 2020-21 est inférieure à celles relevées entre 2010 et 2013, soit avant l’aménagement de l’A63 en 2x3 voies.

Les moyens mis en œuvre

Analyseurs automatiques

Polluant(s) concerné(s)
Dioxyde d'azote (NO2)
Monoxyde de carbone (CO)
Particules (PM10, PM2,5, PUF...)
Thématiques
Mobilité et transports
Zone(s) concernée(s)
CA Sud Pays Basque
Région Nouvelle-Aquitaine
Pyrénées-Atlantiques
Saint-Jean-de-Luz

En savoir plus, contactez :
Mme
Emilie palka