Région Nouvelle-Aquitaine

Partager :
teaser_bilan2017.png

La région Nouvelle-Aquitaine est un vaste territoire présentant différentes caractéristiques géographiques : façade océanique, montagne, plaines, … et de nombreuses diversités au regard des secteurs d’activité et de la densité de population.

Le territoire

La région Nouvelle-Aquitaine s'étend sur 84 100 km2. Elle compte 12 départements, 4 503 communes et 5,9 millions d’habitants soit 8,9% de la population française. Ce territoire est la plus grande région de France et la 4ème la plus peuplée de l’hexagone. Parmi ses nombreuses ressources, la région rayonne grâce à ses complémentarités industrielles (aéronautique, laser, métiers du cuir et du luxe, éco-industries, agroalimentaire, santé...), mais également ses 720 kilomètres de côtes, son patrimoine culturel avec ses nombreux sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO ou encore ses sites naturels remarquables.

Les enjeux 

La Nouvelle-Aquitaine est une région dynamique et contrastée qui compte encore des zones trop exposées à la pollution de l’air, tels que les grands centres urbains, les abords des axes de circulation majeurs, ou encore les zones industrielles et agricoles.

Le premier enjeu est de répondre à la surveillance de la qualité de l’air sur la région la plus vaste de France, il est donc nécessaire de pouvoir compter sur un dispositif de surveillance fixe et mobile étoffé. Celui-ci devra être positionné sur les zones à enjeux majoritaires, à priori les plus grandes agglomérations et les sites industriels spécifiques. Cette instrumentation devra également pouvoir investiguer des territoires plus ruraux ou des zones particulières en proximité d’émetteurs potentiels (études urbaines et industrielles) au regard des différentes obligations nationales et des besoins locaux.
La mesure de cette qualité de l’air à l’aide d’appareils approuvés et contrôlés métrologiquement, dans le respect des réglementations, doit être couplée à des outils informatiques permettant d’élargir le champ d’action sur un territoire plus vaste que les seuls points de mesure. Ainsi la modélisation viendra largement compléter ce besoin d’acquisition de données :

  • Une modélisation à haute résolution des agglomérations de plus de 100 000 habitants et de zones d’intérêts
  • Une modélisation plus globale à l’échelle de la région devra être développée en complément de la plate-forme Prévair
  • des modélisations à une autre échelle (inter-régionale et au niveau de la rue) devront également être regardées en fonction des besoins au cours de ce programme.

L’attente est également forte sur les émissions régionales qu’elles soient centrées sur les polluants atmosphériques, les consommations d’énergie ou les gaz à effet de serre. Des travaux sont à poursuivre en ce sens même si le dispositif existant permet d’aller loin sur ces différentes émissions. Des partenariats seront surement à nouer afin d’être le plus productif possible à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine.

La connaissance de la qualité de l’air passe également par une amélioration des connaissances à l’échelle du nouveau territoire et les attentes et les besoins remontés sont nombreux pour différentes thématiques. Les pesticides, les pollens, la surveillance de l’air intérieur, la surveillance industrielle, la gestion des signalements et la stratégie odeurs sont autant d’enjeux à prendre en considération et à déployer. Il sera donc mis en avant le nécessaire développement au sein de ce PRSQA de ces thématiques. Le développement sera donc largement à privilégier pour répondre au besoin de connaissances et à l’attente des divers publics et des partenaires.

 

Le rapport d'activité et le bilan des données 2017 sont en ligne !

teaser_ag.png
Publié le 02 juillet 2018

A l'issue de son Assemblée Générale, qui s'est tenue le 28 juin dernier à Bordeaux Métropole, Atmo Nouvelle-Aquitaine publie son rapport d'activité et son bilan des données 2017.

Les travaux marquants de 2017...

En savoir