Témoin d'une odeur ?

header_temoin_odeur.png
Partager :

Que fait Atmo pour les nuisances olfactives ?

 

La surveillance de la qualité de l'air découle de contraintes légales et réglementaires (européennes et nationales). C'est pourquoi l'observatoire n'intervient pas directement à la demande des particuliers lors du signalement d'une nuisance. De plus, l'observatoire ne dispose pas de pouvoir décisionnaire.

 

Dans quels cas Atmo intervient ?

Sur demande de ses membres, Atmo Nouvelle-Aquitaine propose de les accompagner dans l'élaboration de plans de surveillance des odeurs (analyses physico-chimiques et/ou observatoire des odeurs). En préalable, un examen de la faisabilité et de la pertinence de ces études est réalisé.

 

Analyses physico-chimiques

De nombreuses molécules odorantes peuvent êtres mesurées (COV, composés soufrés, acides, etc) avec des techniques automatiques (COV, H2S, TRS, NH3) ou des prélèvements actifs/passifs (tous types de composés).

Des interrogations relevant de la problématique locale doivent être traitées en pré-requis. Ainsi, il faut déterminer le périmètre de l'étude au regard des éventuelles plaintes, lister les composés à mesurer si identifiables, qualifier la fréquence de la gêne (par bouffées ou en continu) dans le but d'adopter la meilleure technique de mesure possible.

 

Observatoire des odeurs

L’observatoire assure la surveillance des odeurs sur un territoire depuis la communication, autour du recrutement de nez, jusqu’à l’exploitation fine des résultats en passant par la formation. Il en est de deux types en fonction de la complexité du site industriel et des enjeux. Derrière ce terme se retrouvent les « nez » (riverains ou industriels) et l’ensemble des parties prenantes (Communes, Industriels, DREAL, ARS, Associations diverses, etc).

La surveillance est réalisée sur la base des perceptions olfactives des riverains. Les principaux objectifs sont :

  • d'objectiver les nuisances perçues (fréquence, intensité, type, niveau de gêne, etc),

  • d'identifier la ou les source(s) potentielle(s) d'une odeur,

  • de mettre à disposition des riverains et de l'industriel une information régulière permettant de mieux comprendre l'impact olfactif d'une activité,

  • de suivre l'évolution des perceptions odorantes suite à la mise en place de solutions techniques des industriels pour réduire les nuisances olfactives,

  • d'alerter l'exploitant d'une odeur/nuisance inhabituelle ou gênante afin de gagner en réactivité,

  • d'améliorer le dialogue et la communication entre les différents acteurs.

 

Dans quels cas Atmo n'intervient pas ?

Atmo Nouvelle-Aquitaine n'est pas en mesure d'intervenir directement à la demande des particuliers lors du signalement d’une nuisance olfactive pour les raisons évoquées ci-dessus.

Néanmoins, pour faire entendre votre voix, nous vous invitons à contacter votre mairie, l'ARS, ou la DREAL comme indiqué dans le tableau "Agir face aux nuisances".