Témoignages de nos membres

Témoignages
Partager :

A l'occasion de la sortie du rapport d'activité 2019 d'Atmo Nouvelle-Aquitaine, nous avons voulu partager les témoignages de membres actifs de notre association.

Françoise Coutant, Région Nouvelle-Aquitaine

Vice-présidente chargée de la transition énergétique à la Région Nouvelle-Aquitaine

Vous êtes vice-présidente de l’association, comment voyez-vous votre rôle ?

Françoise Coutant - Région Nouvelle-Aquitaine

J’assure le relais entre l’association et le conseil régional. Atmo Nouvelle-Aquitaine est une source d’informations qui contribuent à élaborer des politiques régionales concrètes et à nourrir notre réflexion, en lien avec les enjeux. En retour, j’exprime les besoins en matière de données et de mesures afin d’orienter les travaux de l’association.

Dans quel cadre utilisez-vous les données et études produites par Atmo Nouvelle-Aquitaine ?

La Région est chef de file de la transition énergétique et du climat incluant de fait, la qualité de l’air. Elle a la charge d’élaborer les documents de planification qui prennent en compte systématiquement ces questions. Atmo Nouvelle-Aquitaine est donc une structure importante et particulièrement nécessaire car elle nous apporte au travers de mesures concrètes des données factuelles qui nous permettent d’élaborer voire de réorienter nos politiques de transitions énergétique et écologique pour qu’elles soient efficientes et plus efficaces.

Quelles sont les priorités et les prochains projets du Conseil Régional en matière de qualité de l’air pour les années à venir ?

La Région a porté et adopté, fin 2019, le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des
territoires (SRADDET). Cette adoption s’est faite au terme d’une large concertation comprenant des ateliers de coconstruction, le premier ayant été consacré à la qualité de l’air. Ce plan a fixé des priorités très claires, notamment pour les secteurs des transports, des bâtiments et de l’agriculture.

Ainsi, dans la feuille de route Néo Terra, et en lien avec les intercommunalités, ont été définies des mesures concrètes relatives la qualité de l’air :

  • la réduction de nos consommations énergétiques au niveau des bâtiments, des transports et des entreprises grâce à des dispositifs dédiés ;

  • le développement des énergies renouvelables notamment le verdissement des flottes de transports ou encore le développement du chauffage au bois en recommandant les bonnes pratiques au travers d’un appel à projets « chaleur renouvelable » ;

  • la sortie progressive des pesticides.

Cécile Gautier, Météo France

Responsable de la division Climatologie, en charge des relations avec les AASQA du Sud-Ouest chez Météo-France, Direction Inter-Régionale du Sud-Ouest.

Pourquoi Météo-France Sud-Ouest a choisi d’adhérer à Atmo Nouvelle-Aquitaine ?

Cécile Gautier - Météo France

Météo-France entretient des contacts réguliers et de longue date avec les AASQA. Adhérer à Atmo Nouvelle-Aquitaine permet à la direction régionale de mieux connaître le fonctionnement et les enjeux de cette AASQA, pour y contribuer de la façon la plus efficace possible. En plus d’être adhérent, Météo-France est aussi membre du Conseil d’Administration d’Atmo Nouvelle-Aquitaine. Tout ceci est bénéfique pour renforcer notre collaboration.

Météo-France accompagne Atmo Nouvelle-Aquitaine dans la prévision des épisodes de pollution. Pouvez-vous nous dire comment ?

Les conditions météorologiques (vent, températures, pluies...) ont un impact certain sur l’évolution d’un épisode de pollution. Concrètement, lors de ces épisodes, Météo-France fournit à Atmo Nouvelle-Aquitaine des bulletins spécifiques de prévision sur ces paramètres particuliers ; un échange téléphonique a aussi lieu entre un prévisionniste de Météo-France et Atmo Nouvelle-Aquitaine. Ces informations météorologiques fournies à la demande et en temps réel apportent une aide à la décision indispensable dans la gestion et le suivi de ces épisodes.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

La collaboration entre Atmo Nouvelle-Aquitaine et Météo-France s’effectue dans le cadre d’une convention. Nos deux organismes ont en commun d’étudier l’air, chacun à sa manière. Atmo Nouvelle-Aquitaine analyse l’air au regard de sa composition chimique et de sa qualité. Météo-France analyse l’atmosphère en continu en termes de température, d’humidité, de vitesses et de directions du vent. En résumé, deux organismes avec un domaine de travail dans l’air du temps !

Jean-Louis Catheline, International Paper

Responsable QSE de l’usine International Paper à Saillat-sur-Vienne (87)

Depuis plusieurs années, Atmo NouvelleAquitaine mesure la pollution autour de votre établissement industriel. Qu’est-ce que cela vous apporte ?

Jean-Louis Catheline - International Paper

La station de Saillat mesure en continu la vitesse et la direction du vent, les SO2, NOx, PM10 et soufres réduits totaux (TRS). Ces paramètres sont ceux dont les émissions sont réglementées dans nos fumées. La station est installée au point le plus défavorable. Elle nous permet de voir l’impact maximal de nos émissions. Après quelques années d’exploitation, une mesure des HAP a été ajoutée.
D’autre part, des campagnes de mesures ont aussi été réalisées pour évaluer les retombées atmosphériques en dioxines/furannes.

Pourquoi avoir choisi de travailler avec Atmo Nouvelle-Aquitaine ?

L’impact de l’usine que ce soit dans l’air ou l’eau a été considéré comme crucial par International Paper depuis la reconstruction de l’usine de Saillat en 1993. C’est en effet une condition indispensable à son acceptabilité par son environnement (voisinage, administration, milieu associatif). International Paper coopère avec Limair, puis Atmo Nouvelle-Aquitaine depuis 1996, date de la création de Limair. Ce sont le sérieux, la qualité du travail fourni et la précision des mesures qui ont construit une relation de confiance.

Quels sont vos prochains projets pour lesquels vous envisagez de solliciter Atmo Nouvelle-Aquitaine ?

Nous n’avons pas de projet immédiat de solliciter Atmo Nouvelle-Aquitaine, mais nous savons que c’est une ressource sur qui nous pouvons compter en cas de besoin d’évaluation ou actualisation de données atmosphériques (mesures spécifiques, étude de dispersion…).

Cécile Billaud, ARS Nouvelle-Aquitaine

Ingénieure sanitaire environnement extérieur à l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, membre du Bureau d’Atmo Nouvelle-Aquitaine.

Pourquoi avoir confié à Atmo Nouvelle-Aquitaine la réalisation d’une campagne de sensibilisation sur les pollens allergisants ?

Cécile Billaud - ARS Nouvelle-Aquitaine

Depuis de nombreuses années, l’ARS Nouvelle-Aquitaine mène une politique régionale ambitieuse de prévention des risques sanitaires dans le cadre du PRSE (programme régional santé environnement). Dans la continuité de son action de surveillance des pollens allergisants menée en collaboration avec les collectivités et le RNSA, c’est donc naturellement que l’ARS a confié à Atmo Nouvelle-Aquitaine la démarche visant à informer mieux sur les risques allergiques.

Selon vous, en quoi Atmo Nouvelle-Aquitaine est utile dans le domaine de la santé environnementale ?

Malgré une réduction de certaines émissions polluantes, les niveaux de pollution de l’air ambiant rencontrés actuellement en France continuent d’être à l’origine d’effets significatifs sur la santé des populations : leur prévention et leur gestion le cas échéant, représentent donc un enjeu de santé publique majeur. En apportant de la connaissance et de l’expertise sur l’air, en accompagnant les décideurs dans leurs plans d’action, en informant pour sensibiliser, Atmo Nouvelle-Aquitaine est un acteur essentiel de la santé environnementale.

Quels sont les prochains projets de l’ARS en matière de qualité de l’air ambiant ou intérieur ?

Le Gouvernement a lancé l’élaboration du 4e plan Mon environnement, ma santé. La qualité de l’air, notamment dans les milieux intérieurs, figure parmi les priorités identifiées au niveau national et qui structureront l’élaboration du nouveau PRSE Nouvelle-Aquitaine. Ce plan aura pour ambition, par des actions simples et concrètes, de promouvoir un air de qualité afin de limiter les impacts sanitaires liés à notre environnement et nos modes de vie. L’implication d’Atmo Nouvelle-Aquitaine dans cette nouvelle dynamique régionale Santé Environnement sera importante.