Actualité
28 octobre 2020
Observatoire de la qualité de l’air

Un nouveau site pour la station de mesure de la qualité de l’air à Niort

Station de mesure de Niort Venise
Partager :

Installée avenue de la Venise Verte à Niort (79), la nouvelle station de mesure de la qualité de l’air remplace la station située dans la maison de Quartier Grand Nord, (ancienne école Jules Ferry) qui a dû être démolie.

Que va-t-on y mesurer ?

La station va mesurer en continu 24h/24 et 7 jours sur 7 les polluants réglementés :

La nouvelle station de mesure répond aux mêmes caractéristiques que l’ancien site de Niort Centre (Ferry) : 

  • Un environnement d’implantation urbain, afin de surveiller l’exposition de la population à la pollution dans les centres urbains,
  • Des mesures sous influence de fond : l’objectif est de mesurer les niveaux de pollution représentatifs de l’exposition moyenne de la population.
L’agglomération de Niort compte ainsi 2 stations de mesure fixe. La deuxième station de mesure est située rue du Général Largeau. (station urbaine sous influence « trafic »), elle mesure les polluants traceurs du trafic routier en centre-ville (NO2 et PM10)

Comment sont choisis les emplacements des stations de mesures ?

Les emplacements des stations fixes se conforment à un référentiel national qui répond aux exigences et aux recommandations des textes européens en vigueur. Il est décrit dans un guide rédigé par le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air (LCSQA) « Conception, implantation et suivi des stations françaises de surveillance de la qualité de l’air»,

Chaque mesure fixe est notamment caractérisée par :

  • La classification du site sur lequel elle est effectuée (urbaine, périurbaine, rurale) ;

  • L’influence principale à laquelle elle est soumise (trafic, industrielle,fond) ;

  • La zone administrative de surveillance à laquelle elle est rattachée (5 zones sur la région)

A quoi servent les stations fixes de mesures de la qualité de l’air ?

Le réseau fixe de stations de mesure répond :

  • Aux exigences réglementaires en matière de surveillance (nombre et emplacement des sites, méthodes de mesure selon les niveaux de pollution rencontrés) et de remontée des informations aux services de l’Etat et aux instances européennes ;

  • Aux obligations locales (surveillance industrielle, plans de protection de l’atmosphère, besoins spécifiques)