Actualité
17 avril 2019
Observatoire de la qualité de l’air
Mobilité et transports

Surveillance autour des ports : que fait Atmo Nouvelle-Aquitaine en région ?

headetr_actu_port.png
Partager :

Depuis plusieurs années, la qualité de l’air près des zones portuaires est au cœur des préoccupations nationales. En effet, les émissions polluantes du transport maritime peuvent avoir un impact environnemental en fonction de la configuration des sites, avec des effets potentiels sur la santé des populations. L’occasion de rappeler ici les actions d’Atmo Nouvelle-Aquitaine menées sur les ports de la région en partenariat avec les acteurs du territoire.

Une visibilité au quotidien sur le Port de la Rochelle

Un partenariat avec le Port Atlantique de La Rochelle, les collectivités et les industriels, permet une visibilité quotidienne sur la qualité de l’air du port et sur les émissions de polluants en lien avec l’activité portuaire :

  • Depuis 2012, une station permanente de mesure de la qualité de l’air est implantée dans le quartier de La Pallice à La Rochelle, place Alcide d’Orbigny. Sa vocation est de suivre 24h/24 la qualité de l’air à laquelle est exposée la majorité des habitants du quartier. La surveillance porte sur les particules fines PM10, les particules très fines PM2.5 et les hydrocarbures non méthaniques.
  • Un indice de la qualité de l’air Particul’Air est calculé chaque jour sur le port de la Rochelle. Les mesures de particules fines PM10 et PM2,5 de la station « La Rochelle – La Pallice » sont comparées aux mêmes mesures de la station « La Rochelle -Centre » de la Place de Verdun.
  • Des rapports dédiés et une présentation aux riverains
  • Un bulletin d’alerte est émis quand il y a dépassement d’un indicateur construit localement avec les parties prenantes.

Des campagnes de mesures sont régulièrement menées sur le site de La Pallice en complément de la station de mesure permanente pour étudier l’impact du port sur d’autres sites (port de pêche, quartiers environnants) ou d’autres polluants (SO2, NOx, Hydrocarbures, …).

Outre les polluants réglementés, Atmo Nouvelle-Aquitaine a mesuré durant l’année 2016, à la demande de ses partenaires, les pesticides dans l'air sur le quartier de La Pallice à La Rochelle. Cette action a fait suite aux interrogations des habitants du quartier de la Pallice concernant la teneur en pesticides des poussières de céréales lors des chargements/déchargements des navires. 

Sources de pollution : l’activité de chargement de navires de céréales est émettrice de particules (en dehors du transport des camions)

Des bateaux de croisière sous haute surveillance sur le Port de Bordeaux

teaser_paquebots.png

Depuis quelques années, Bordeaux accueille des navires de croisière qui accostent au port de la Lune. Cette activité suscite des interrogations chez les riverains, les élus et les gestionnaires bordelais quant à son impact sur l’environnement.

Pour répondre à ces questions, Atmo Nouvelle-Aquitaine a réalisé, à la demande de Bordeaux Métropole et la Ville de Bordeaux, une vaste campagne de mesure pour connaître l’influence spécifique de ces navires sur la qualité de l’air.

Cette étude présentait deux objectifs principaux :

  • Étudier l’impact à quai des croisières maritimes sur la qualité de l’air. 
  • Dresser un état initial de la pollution générée par les croisières fluviales avant l’électrification de trois pontons fluviaux situés rive gauche.

Port de Bassens

Une station fixe urbaine de fond dans le centre de Bassens mesure depuis 2000 les polluants réglementés, (PM10, ozone, PM2.5, NO2, SO2, et métaux lourds) , la station n’a pas vocation à mesurer l’activité industrielle en contrebas. Une étude a cependant été menée en 2016 pour étudier l’impact de la ZI de Bassens sur l’air de la commune :

Sources de pollution : bateaux de croisière et navires fluviaux à Bordeaux, céréales, multi-vrac, conteneurs et bois à Bassens

De fortes attentes des riverains sur le Port de Bayonne-Boucau-Tarnos-Anglet

  • Dans le cadre d'une démarche volontaire, le GIE Maïsica a sollicité Atmo Nouvelle-Aquitaine pour mener en 2018 une étude de l'impact de ses émissions de particules sur son environnement. L'étude a porté sur les retombées atmosphériques de particules totales et les concentrations dans l'air de particules en suspension (PM10). Les émissions des activités de Maïsica sont principalement représentées par les poussières de maïs émises lors des opérations de chargement des navires et par l'activité de séchage à l'automne
  • Sollicité sur le volet air par l'Agglomération du Pays Basque et dans le cadre de l'étude de zone du S3Pi (Secrétariat permanent pour la prévention des pollutions industrielles) Atmo Nouvelle-Aquitaine devrait démarrer une nouvelle étude de la qualité de l’air avant l’été 2019 sur l’ensemble de la zone.
Sources de pollution : céréales, industrie métallurgique et sidérurgique, engrais, produits de papeterie, abattoir