Partager :

Le 19 mai prochain, les résultats du suivi des odeurs autour de l’installation de stockage de déchets non dangereux ValOrizon pour l’année 2020 seront présentés aux nez ayant participé à l’observatoire.

Un fort engagement des nez

L’observatoire des odeurs de ValOrizon est composé d’un jury de nez mis depuis début 2018. Son objectif est de réaliser un bilan le plus objectif possible des odeurs perçues par les riverains du site. Le suivi des odeurs permet à ValOrizon de disposer d’un diagnostic clair sur l’impact de son installation dans le paysage olfactif.

Pour l’année 2020, 7 nez riverains, bénévoles et volontaires, ont participé à cet observatoire. Ils ont réalisé des observations deux fois par jour, depuis leur domicile, durant une semaine complète chaque mois. Ils avaient également la possibilité de faire des observations spontanées en tout point du domaine d’étude en cas de perception.

Cette troisième année de veille olfactive a encore montré un très fort investissement des nez. En effet, 86 % des observations planifiées ont été réalisées par les nez. Cet engagement est resté fort toute l’année.

Une charge odorante, potentiellement liée à l’installation de stockage des déchets significative

Ce sont 220 perceptions odorantes qui ont été relevées par les nez dans le cadre de leur mission, dont 125 perceptions indiquées de manière spontanée, signe que les nuisances olfactives sont régulières, et même permanentes.

Sur les 84 jours où des observations étaient planifiées, il y a eu 47 jours, soit 56 % du temps, où au moins un nez, à un endroit du domaine d’étude, a déclaré une perception odorante.

L’analyse de ces perceptions montre des périodes où la charge odorante a été plus importante car plusieurs relevés ont été fait et ce, par différents nez.

Selon les caractéristiques données par les riverains aux odeurs perçues, 63 % des perceptions étaient fortes à très fortes et gênantes à très gênantes.

Sur les 220 odeurs recensées, 88 % s’apparentaient à une odeur de déchets ménagers.

70 % des perceptions sont considérées « sous le vent » de l’installation de stockage de déchets ménagers.

Nombre de perception par maille en 2020

Un suivi des odeurs renouvelés en 2021

Fort de cette expérience et grâce à la motivation des riverains, ValOrizon a souhaité renouveler l’expérience pour l’année 2021. Néanmoins, le nombre de nez et leur localisation étant devenus une limite au bon fonctionnement de l’observatoire, ValOrizon a souhaité mettre en place un nouveau recrutement de nez en 2021. Ce recrutement s’est terminé le 7 avril 2021 et a conduit à l’intégration de 8 personnes supplémentaires dans l’observatoire des odeurs.

La pérennisation de cet observatoire permet, au travers des observations des nez, d’apprécier l’évolution de la situation odorante autour de l’installation de stockage de déchets à Monflanquin.

L’observatoire des odeurs a pour objectifs :
 - d’objectiver les nuisances perçues par les riverains (fréquence, intensité, type, niveau de gêne, etc.)
 - d’identifier la (les) source(s) potentielle(s) d’une odeur
 - de mettre à disposition de l’industriel et des riverains une information régulière permettant de mieux comprendre l’impact olfactif d’une activité
 - de suivre l’évolution des perceptions odorantes suite à la mise en place de solutions techniques de la part des industriels
 - d’améliorer le dialogue/la communication entre les différents acteurs
 -  d’alerter l’industriel d’une odeur/nuisance gênante ou inhabituelle afin de gagner en réactivité