Actualité
11 septembre 2019
Problèmes émergents / Attentes sociétales
Pesticides
Agriculture

Quels sont les pesticides présents dans l'air en Nouvelle-Aquitaine ?

header_actu_s37.png
Partager :

De février à décembre 2018, Atmo Nouvelle-Aquitaine a réalisé une campagne de mesure dédiée à la recherche de pesticides dans l’air. L’objectif était de quantifier la présence des principales molécules que l’on retrouve dans les environnements urbains et ruraux.

7 sites ont été choisis pour étudier le phénomène de transfert des pesticides dans l’air 

localisationsitemesurespesticides2018.jpg
  • Limoges et Poitiers : 2 sites fixes en zone urbaine avec un environnement agricole dominé par les grandes cultures ;
  • Bordeaux et Cognaçais : 2 sites fixes dans un environnement mixte grandes cultures et vignes, l’un en zone urbaine et l’autre en zone rurale ;
  • Médoc : site mobile rural dans un environnement viticole ;
  • Communauté de communes des Grands Lacs dans les Landes : site mobile rural dans un environnement de maraîchage ;
  • Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne) : site mobile rural dans un environnement de vergers.

 

51 pesticides différents détectés dans l'air sur les 67 recherchés

Sur les 67 molécules recherchées, 19 fongicides ont été décelés ainsi que 22 herbicides et 10 insecticides.

Parmi ces molécules, on retrouve sur l’ensemble des sites, les 4 substances actives dominantes suivantes (malgré l’hétérogénéité de l’environnement agricole des 7 communes et leur distance géographique) :

  • le chlorothalonil (fongicide des céréales, aussi autorisé sur la vigne) : molécule dominante excepté sur le Médoc, à Saint-Yrieix-la-Perche et dans la communauté de communes des Grands Lacs ;
  • le folpel (fongicide de la vigne) : molécule dominante notamment sur les sites entourés de vignes (Médoc, Cognaçais et Bordeaux) ;
  • le prosulfocarbe : surtout utilisé comme herbicide des céréales d’hiver (très présent sur l’ensemble des sites) ;
  • le triallate : herbicide utilisé sur céréales et oléagineux, il est très présent sur la plupart des sites en 2018.
concentrationpesticides2018.jpg

A la campagne comme en ville, les concentrations de pesticides mesurées dans l'air suivent le calendrier des traitements des cultures agricoles

  • En zones de grandes cultures (Poitiers) : les pics sont atteints au cœur des périodes de traitement (printemps et automne),
  • À proximité des vignes (Médoc, Cognaçais et Bordeaux) : les pics sont atteints durant les traitements fongicides de l’été.

Ces résultats illustrent le fait que les molécules pesticides sont transportées par l’air, depuis les surfaces agricoles vers les zones urbaines.

Alors qu’il existe pour l’eau ou les aliments des normes relatives à la concentration maximale des pesticides, à ce jour, la présence de ces molécules dans l’air n’est pas normée. Et pourtant, chaque année, quel que soit le site étudié (rural ou urbain), des molécules pesticides sont détectées dans les prélèvements d’air réalisés par Atmo Nouvelle-Aquitaine.