Actualité
2 mars 2022
Sensibilisation
Atmo Nouvelle-Aquitaine
Episode de pollution
Observatoire de la qualité de l’air

Qualité de l’air en Nouvelle-Aquitaine : des premiers résultats pour le bilan de 2021

Qualité de l’air en Nouvelle-Aquitaine : des premiers résultats pour le bilan de 2021
Partager :

Exposition chronique NO2 & PM2,5 : des dépassements suite aux nouvelles recommandations OMS

Depuis plusieurs années, aucun dépassement de valeur limite n’est observé pour le dioxyde d’azote (NO2) et les particules fines (PM2,5). Cependant, l’OMS a fait évoluer ses recommandations en abaissant les seuils de référence des principaux polluants atmosphériques. L’année 2021 brise donc la tendance avec un dépassement des recommandations pour le NO2 et les PM2,5, contrairement aux observations de 2019 et 2020.

Ces recommandations OMS sont également dépassées pour les particules en suspension (PM10), ce qui était déjà le cas en 2019 et 2020.

Pour l’ozone (O3), l’objectif de qualité pour la protection de la végétation n’est pas respecté, comme les années passées. À noter que la nouvelle recommandation OMS « pic saisonnier » pour l’ozone engendre des dépassements.

Bilan de la qualité de l’air vis-à-vis de l’exposition chronique (seuils réglementaires et recommandations OMS)

Bilan de la qualité de l’air vis-à-vis de l’exposition chronique (seuils réglementaires et recommandations OMS)

Les résultats pour l’exposition ponctuelle à la pollution atmosphérique

Des dépassements de seuil d’information et recommandations sont observés pour le dioxyde de soufre (SO2) et les PM10. De plus, le seuil d’alerte est une nouvelle fois dépassé pour les PM10.

La recommandation OMS pour les PM2,5 n’est pas respectée, comme les années précédentes. Elle l’est également pour l’O3, le SO2 et les PM10. L’ozone continue de présenter un dépassement de son objectif de qualité pour la protection de la santé humaine.

Bilan de la qualité de l’air vis-à-vis de l’exposition ponctuelle (seuils réglementaires et recommandations OMS)

Bilan de la qualité de l’air vis-à-vis de l’exposition ponctuelle (seuils réglementaires et recommandations OMS)

Exposition ponctuelle : la nouvelle recommandation OMS pour le dioxyde d’azote (NO2) change la donne pour 2021

Les différents seuils réglementaires et recommandation OMS applicables au NO2 (calculés sur des périodes horaires) sont respectés. En revanche, l’apparition d’une nouvelle recommandation OMS calculée à l’échelle journalière engendre des non-respects pour ce polluant. Celle-ci préconise de ne pas dépasser 3 jours dans l’année où la moyenne journalière est supérieure à 25 µg/m3.

Récapitulatif des nouvelles lignes directrices de l’OMS

Ci-dessous, le détail des évolutions des recommandations de l’OMS, résumées sous forme de tableau.

Récapitulatif des nouvelles lignes directrices de l’OMS

Pics saisonniers de l’ozone

Pour l’ozone, une nouvelle recommandation a vu le jour. Il s’agit des pics saisonniers. Elle porte sur la moyenne journalière maximale (sur 8h glissantes) pour les 6 mois consécutifs les plus pollués et préconise de ne pas dépasser les 60 µg/m3.

Monoxyde de carbone : apparition d’une moyenne journalière

Pour l’exposition ponctuelle au CO, une nouvelle recommandation apparaît. Elle porte sur la moyenne journalière et préconise de ne pas dépasser 3 jours dans l’année où la moyenne est supérieure à 4 mg/m3.

Bilan des épisodes de pollution

En 2021, seules les particules en suspension (PM10) sont concernées par des épisodes de pollution. Au cours de l’année, ce sont 11 journées différentes où un épisode de pollution est identifié sur au moins un département.

Les épisodes de pollution aux PM10 sont comptabilisés par jour et par département. C’est ainsi 32 épisodes de pollution recensés au total sur la région, quel que soit le département et le jour.

Les causes de ces épisodes ?

Les rafales de vents et la formation d’embruns marins sont à l’origine des épisodes du 1er et 19 février. Pour toutes les autres journées, les remontées de sable saharien expliquent les épisodes de pollution. Associés aux conditions anticycloniques présentent sur la France, les flux de sud chargés en sable se sont alors ajoutés à la pollution déjà présente sur place (industrie, chauffage, trafic routier, agriculture, écobuage selon les cas).

Aucun épisode de pollution lié à l’ozone, au dioxyde de soufre et au dioxyde d’azote n’a été recensé en 2021 en Nouvelle-Aquitaine.

Bilan 2021 des épisodes de pollution

Épisodes de pollution en Nouvelle-Aquitaine en 2021