Partager :

L'Organisation mondiale de la santé classe les allergies respiratoires à la 4e place des maladies chroniques. La publication de notre bilan 2020 de la surveillance des pollens en Nouvelle-Aquitaine est l'occasion de vous faire découvrir notre nouvelle vidéo sur la différence entre allergie et coronavirus.

Quels sont les résultats de la surveillance des pollens en Nouvelle-Aquitaine en 2020 ?

Atmo Nouvelle-Aquitaine participe à la surveillance des pollens présents dans l’air de la région. Cette surveillance est menée de concert avec le RNSA et l'APSF. Cela consiste à compter les pollens présents dans l'air et à informer chaque semaine sur les risques d'allergie à venir. Pour cela, nous nous servons de stations de comptage des pollens et de pollinariums sentinelles®.

En Nouvelle-Aquitaine en 2020, la surveillance des pollens a été très impactée par la COVID-19. En effet, seuls les capteurs d’Agen et Périgueux ont pu continuer à prélever les pollens pendant le 1er confinement. Sur les autres sites, ce confinement a empêché de mesurer les pollens printaniers de certains arbres. C’est pourquoi, sur ces sites, le nombre de pollens a fortement diminué en 2020 et est difficilement exploitable. Cependant, cette diminution s’observe aussi sur les capteurs d’Agen (-73%) et Périgueux (-33%), qui pourtant ont prélevé pendant toute la saison. On peut donc conclure à une baisse générale du nombre de pollens en 2020 par rapport aux années précédentes.
Grâce au RNSA, il a été possible, pendant la période de confinement, de continuer à informer la population sur les pollens allergisants présents dans l’air et sur les risques allergiques en cours. On observe que le risque allergique d’exposition aux pollens est plutôt stable par rapport aux années précédentes, malgré la concentration plus faible de pollens dans l’air.

Dans notre région, Mareuil et Angoulême continuent d’être impactées par l’ambroisie, étant localisées au centre de territoires colonisés par cette plante invasive. Par rapport à 2019, on observe une légère hausse (+14% en moyenne sur la région). Seuls les capteurs de Mareuil et Angoulême présentent des niveaux élevés, en hausse par rapport à 2019 (respectivement +25% et +74%), se rapprochant des taux mesurés en 2018. Sur le reste de la région Nouvelle-Aquitaine, les index polliniques des autres sites sont relativement stables.

En France, la saison 2020 a été marquée par la pandémie et le confinement. Les pollens ont bien été présents et les conditions météorologiques exceptionnellement chaudes et sèches ont favorisé la dispersion des pollens tout au long de l’année.
Des quantités importantes de pollens de bouleau ont encore été enregistrées en 2020 et une longue saison pour les graminées. La vigilance des allergiques a été très forte et les informations très suivies pour ne pas les mélanger avec celles sur la pandémie. En savoir plus sur le bilan en France : https://atmo-france.org/publication-du-rapport-2020-de-surveillance-des-pollens-et-moisissures/

Allergie aux pollens et coronavirus : des symptômes similaires

Nez qui coule, éternuement, nez et gorge qui grattent souvent accompagnés d’yeux rouges, larmoyants qui démangent, et parfois toux et sifflement sont les signes d’une allergie aux pollens. Ces symptômes sont assez semblables à ceux de l'infection à la Covid-19 mais ce qui fait la grande différence pour la Covid-19 c'est le syndrome grippal (douleurs, courbatures, fièvre).

Retrouvez nos explications dans la vidéo Covid-19 et allergies aux pollens, comment faire la différence ?

Quelques conseils pour se prémunir des pollens

Un dépliant et une affiche réunissent les bons gestes pour  gérer plus efficacement son allergie au quotidien. Un calendrier pollinique permet de suivre et d'anticiper les périodes à risque. On apprend aussi à reconnaitre les symptômes d'une allergie et les bons gestes pour vivre avec. Ces documents sont édités par Atmo Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec l'ARS Nouvelle-Aquitaine.