Actualité
4 novembre 2019
Sensibilisation
Plans et programme d'actions
Observatoire de la qualité de l’air

Appel à manifestation d’intérêt : soutien des démarches des collectivités en faveur de la santé-environnement

https://territoire-environnement-sante.fr/
Partager :

Les ministères de l'Ecologie et de la Santé lancent un appel à manifestation d’intérêt (AMI) auprès des collectivités pour soutenir leurs démarches en faveur de la santé environnement. Les collectivités peuvent déposer leur dossier jusqu’au 13 décembre.  Atmo Nouvelle-Aquitaine se tient à la disposition de ses collectivités membres pour les accompagner dans cet AMI.

Cet appel à manifestation d’intérêt (AMI) vise un double objectif :

  • faire connaître et valoriser les projets innovants menés par les collectivités en faveur de la santé environnement ;
  • favoriser le partage de bonnes pratiques entre collectivités.

Pour recenser et partager les actions liées à la santé environnement sur leur territoire, un formulaire d’appel à manifestation d’intérêt (AMI) est mis à la disposition des collectivités sur https://territoire-environnement-sante.fr/plate-forme-collaborative/appel-manisfestation-interet.

L’AMI s’adresse à tout type de territoire et de collectivités : commune, EPCI, département, régionsyndicat mixte..., souhaitant partager et valoriser son action en santé environnement ou bien monter un projet en santé environnement et lancer un appel à partenaires. Atmo Nouvelle-Aquitaine se tient à la disposition de ses collectivités membres pour les accompagner dans cet AMI.

L’appel à manifestation d’intérêt vise les projets suivants :

  • une action ou projet déjà réalisé (retour d’expérience) ;
  • un projet un cours de montage.

Sont attendues des actions :

  • de sensibilisation des habitants ou de catégories de personnes relais auprès de ces habitants (publics scolaires, agents des collectivités qui interviennent auprès de publics sensibles, tissu associatif...)
  • de surveillance, connaissance et d'information sur les enjeux locaux du territoire en matière de santé-environnement (diagnostic, recensements et mesures, montage d'un observatoire...)
  • d’adaptation des politiques publiques pour réduire l'impact sanitaire des contaminations environnementales : logement / urbanisme, transports...
  • d’adaptation de politiques environnementales transversales locales (par ex., biodiversité, changement climatique…) pour renforcer leur volet relatif aux impacts sanitaires avec bénéfices à court ou moyen terme.