Me protéger de la pollution

dispositifs_prefectoraux_alerte_teaser.jpg
Partager :

Les actions à mener en période d’épisode de pollution sont graduées par le préfet en fonction de l’intensité de l’épisode. En cas de pic de pollution, plusieurs bons gestes peuvent être suivis par les usagers et dans tous les secteurs d'activité pour faire baisser la concentration de polluants.

Lors du dépassement du seuil d’information-recommandations

La diffusion immédiate d’informations adaptées (information sur l’épisode de pollution) et de recommandations par le préfet est nécessaire pour permettre à tous de réduire certaines émissions, et aux personnes sensibles de prendre des précautions. Au-delà de ce niveau, une exposition de courte durée aux polluants présents dans l’air induit un risque pour la santé, particulièrement pour les personnes sensibles. Pour les particules fines PM10, ce seuil d’information correspond à 50 µg/m3. Le préfet communique des recommandations sanitaires pour les périodes les plus sensibles.

Lors du dépassement du seuil d’alerte

Le préfet peut compléter ces recommandations par des mesures d’urgence contraignantes pour les secteurs émetteurs de polluants dans l’air. Au-delà de ce niveau, une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de l’ensemble de la population ou de dégradation de l’environnement.

Afficher l'image d'origine